Récompenses : La musique classique contemporaine couronnée aux Grammy Awards

La 62cérémonie des Grammy Awards qui s’est déroulée ce dimanche à Los Angeles a consacré les meilleures productions musicales et artistes de l’année. Dans la catégorie « Classique », les formations américaines et la musique contemporaine ont été plébiscitées. Chez les chanteurs et chanteuses pop, rock et rap la jeune Billie Eilish (5 récompenses) a surpassé la favorite Lizzo (1 seul prix).

 

Dudamel, Benedetti, Duruflé et DiDonato récompensés aux Grammy Awards

Dans les catégories « Musique classique », le palmarès a fait la part belle aux musiques contemporaines avec, notamment, « Sun Rings » (chez Nonesuch), du compositeur Terry Rileyqui exploite avec le Kronos Quartet les sons enregistrés lors des missions spatiales menées depuis la fondation de la NASA, sacré Meilleur album classique. Gustavo Dudamel a remporté (le jour de ses 39 ans), à la tête du Los Angeles, le prix de la Meilleure performance musicale pour l’interprétation de « Sustain », la dernière œuvre du compositeur américain de musique contemporaine Andrew Norman. La violoniste écossaise Nicola Benedetti s’est imposée dans la catégorie Meilleur solo, pour son interprétation du concerto pour violon de Wynton Marsalis. Le prix de la meilleure performance pour la musique de chambre a été attribué au Quartet Attacca (cordes) pour l’album « Caroline Shaw : Orange ». Le Houston Chamber Choir a remporté le prix de la Meilleure performance d’une chorale pour son interprétation de l’intégrale des œuvres pour chœur de Maurice Duruflé. Surprise dans la catégorie Meilleur enregistrement d’opéra remportée par « Fantastic Mr.Fox » du compositeur américain Tobias Picker, interprété par le Boston Modern Orchestra Project et le Boston Children’s Chorus. Enfin, la mezzo-soprano américaine Joyce DiDonato remporte le prix du Meilleur album vocal solo pour son disque « Songplay » (Philippe Jaroussky était nominé dans cette catégorie).

 

 

Billie Eilish écrase Lizzo

Toute la profession attendait le sacre de la flûtiste et chanteuse pop-rap Lizzo, nominée 8 fois mais c’est la jeune (18 ans) Billie Eilish qui a raflé la mise dans les catégories les plus populaire avec 5 récompenses : révélation de l’année, enregistrement et chanson de l’année (« Bad guy »), meilleur album pop vocal et meilleur album de l’année (« When We Fall Asleep, Where Do We Go ? »). La chanteuse aux cheveux verts interprétera bientôt la chanson-titre du prochain James Bond, sous la direction de Hans Zimmer. Lizzo a dû se contenter du prix de la Meilleure performance pop solo.

A noter que Georg Solti est le recordman des récompenses aux Grammy Awards. Entre 1962 et 1997, année de son décès, le grand chef d’orchestre hongrois a remporté 31 Grammy Awards (sur 74 nominations.) L’ancien directeur musical de l’orchestre de Paris devance Quincy Jones (28), la chanteuse-violoniste country Alison Krauss (27) puis…Pierre Boulez (26) et Vladimir Horowitz (25).

 

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique