Bonne nouvelle: Fin de la grève à l’Opéra de Paris

Après un mois et 3 semaines de grève qui ont provoqué l’annulation de 70 spectacles, l’Opéra de Paris a proposé une 1ère représentation avec Les contes d’Hoffmann samedi soir à l’Opéra Bastille.

Les Contes d’Hoffmann et Le barbier de Séville à Bastille

C’est une bonne nouvelle pour tous les amateurs de musique classique qui peuvent à nouveau revenir fréquenter les salles de l’Opéra National de Paris. Ce samedi soir, c’est à l’Opéra Bastille qu’a eu lieu la 1ère représentation des Contes d’Hoffmann (qui devaient ouvrir l’année le 21 janvier), l’opéra fantastique en un prologue, trois actes et un épilogue que Jacques Offenbach créa en 1881. Un texte de l’intersyndicale de l’Opéra de Paris a été lu avant le lever de rideau. Dimanche après-midi, les représentations ont repris également au Palais Garnier avec le spectacle qui réunissait Debussy et Ravel à travers 2 de leurs oeuvres majeures, L’après-midi d’un Faune et L’enfant et les sortilèges et la représentation du Barbier de Séville à Bastille s’est déroulée sans encombre.

70 spectacles annulés pendant la grève

Pendant cette grève qui a débuté le 5 décembre des musiciens, danseurs et personnel de l’Opéra de Paris contre la réforme des retraites, l’annulation de 70 représentations au Palais Garnier et à l’Opéra Bastille a coûté près de 15 millions d’euros et privé plus de 150 000 spectateurs de spectacles. Une crise sociale sans précédent dans l’histoire de l’institution. « Une crise inédite » selon les mots du directeur général Stéphane Lissner qui a annoncé la mise en place d’un plan d’économies drastique et un certain nombre de mesures pour faire avancer les négociations avec les partenaire sociaux et le ministère de la culture, notamment la création d’un « nouveau statut du danseur » et la prise en compte de la pénibilité pour les personnels concernés.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique