Plan sécurité du gouvernement : le retour de la politique du chiffre ?

Le Parisien-Aujourd’hui en France fait sa une sur le plan sécurité du gouvernement, présenté dans une longue interview par Gérald Darmanin et Marlène Schiappa.

 

Gérald Darmanin et Marlène Schiappa tiendront une conférence de presse commune mensuelle

Au sommaire les stupéfiants, les violences conjugales, les amendes forfaitaires, le communautarisme etc. Parmi toutes les mesures ayant pour objectifs de rassurer les Français, il en est une qui risque de monopoliser l’attention, d’assurer au ministre de l’Intérieur une visibilité permanente et d’en garantir son lot de polémique tous les mois au grand bonheur des chaînes d’info en continu.

A lire aussi

 

Gérald Darmanin annonce en page 3 du Parisien qu’avec Marlène Schiappa, chaque première semaine du mois dès octobre, ils tiendront place Beauvau un point presse sur les chiffres de l’insécurité. Et ce point presse aura 6 volets : la lutte contre la drogue, les violences intrafamiliales et conjugales, le nombre d’heures de patrouilles pédestres des gendarmes et policiers y compris dans les transports publics, il y sera également question des dérives sectaires et d’asile et d’immigration. A ces mots le Parisien relance, « c’est donc le retour de la politique du chiffre ? » Et Gérald Darmanin corrige, non « la politique du résultat ».

 

Gérald Darmanin fait aussi la chasse aux certificats de virginité délivrés par certains médecins

Si la France est malade il faut prendre sa température et rendre les chiffres publics. A ce moment-là le Parisien-Aujourd’hui en France relance encore : « Mais certains vont vous reprocher de faire de la com’? ». Et le ministre de répondre que la confiance passe par la transparence et il évoque un combat culturel pour l’ordre républicain qui se mène en communiquant sur ce que l’on fait. Rendez-vous donc chaque première semaine du mois pour le Beauvau show et une bataille de chiffres en perspective.

 

A lire aussi

 

Le ministre de l’Intérieur lance également la chasse aux certificats de virginité. « Certains médecins », explique le ministre, « osent encore certifier qu’une femme est vierge pour permettre un mariage religieux et ce malgré la condamnation de ces pratiques par le conseil de l’ordre des médecins. On va non seulement l’interdire mais proposer la pénalisation ». Et Darmanin poursuit, « on va également mettre dans la loi qu’aucun élu ne pourra prendre des dispositions pour favoriser l’inégalité entre les femmes et les hommes afin de mettre en place des pratiques communautaires comme réserver des horaires de piscine à un sexe plutôt qu’à un autre ».

David Abiker

 

Retrouvez l’actualité du Classique