Orchestre Symphonique de Montréal : Rafael Payare, issu d’El Sistema, succède à Kent Nagano

© Orchestre Symphonique Montreal

En 2022, Rafael Payare deviendra le neuvième directeur musical de l’histoire de l’Orchestre Symphonique de Montréal. Il succèdera à Kent Nagano qui dirige la formation québécoise depuis 2006. Le chef d’orchestre vénézuélien, qui a suivi le célèbre programme d’éducation musicale El Sistema, a été nommé pour un premier mandat de 5 ans à partir de la saison 2022/2023, mais il entrera en fonction, comme directeur musical désigné, à compter du 1er septembre prochain.

 

Rafael Payare fut l’élève de José Antonio Abreu à Caracas

L’Amérique du Nord aime décidément les chefs d’orchestre vénézuéliens Après Gustavo Dudamel qui dirige le Philharmonique de Los Angeles, c’est bientôt son compatriote Rafael Payare qui prendra la direction musicale de l’Orchestre Symphonique de Montréal. Comme son cadet (Gustavo Dudamel va avoir 40 ans à la fin du mois de janvier), Rafael Payare, bientôt 41 ans, a suivi le célèbre programme d’éducation musicale El Sistema, créé à Caracas par José Antonio Abreu dont il fut l’élève en direction d’orchestre, après avoir étudié dans son enfance le cor d’harmonie.

A lire aussi

 

Depuis qu’il a remporté au Danemark, en 2012, le prestigieux concours international Malko pour jeunes chefs d’orchestre, la carrière de Rafael Payare a connu une progression fulgurante. De 2014 à 2019, il a été directeur musical de l’Ulster Orchestra et, depuis 2019, il occupe cette fonction au sein du San Diego Symphony (jusqu’en 2026). Au cours des dernières années, il a dirigé un grand nombre d’orchestres symphoniques parmi les plus prestigieux dans le monde. Ce fut notamment le cas à Paris, à Vienne, à Londres, à Munich, à Chicago et à Berlin. La capitale allemande où il réside avec sa femme, la violoncelliste américaine Alisa Weilerstein, et leur petite fille.

 

Rafael Payare était en concurrence avec Alain Altinoglu pour le poste

« Être au Québec, aujourd’hui, ça m’inspire une émotion d’aventure, l’impression de plonger au cœur de la francophonie en Amérique du Nord et de découvrir la culture québécoise » a déclaré Rafael Payare dans une vidéo de présentation de l’OSM, en français, lui qui n’en parlait pas un mot lors de ses débuts à Montréal en 2018.

A lire aussi

 

Selon la presse spécialisée locale, le chef vénézuélien était en concurrence avec Alain Altinoglu (actuel directeur musical de la Monnaie, à Bruxelles et du Hr-Sinfonieorchester de Francfort) pour le poste à Montréal mais il semble que le caractère enflammé de Rafael Payare a séduit la direction de l’OSM, comme en témoigne la déclaration de sa directrice Madeleine Careau : « La passion, l’énergie et la détermination de Rafael Payare, ses origines latines ainsi que sa personnalité attachante sont des attributs qui plairont sans nul doute au public montréalais ». Dès ce dimanche Rafael Payare sera à la baguette de l’OSM qu’il dirigera dans la 1ère Symphonie de Johannes Brahms et l’ouverture du Carnaval romain d’Hector Berlioz. Un concert retransmis en direct à 20h30 sur le site de l’OSM et sur Medici.tv.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique