Martin Schläpfer dévoile la saison 2020/2021 du Ballet national de l’Opéra de Vienne

La direction du Wiener Staatsballett a présenté sa saison 2020/2021. Ce sera la première pour son nouveau directeur, le chorégraphe suisse Martin Schläpfer.

 

Martin Schläpfer succède à Manuel Legris à la tête du Ballet et de l’Académie de Danse de l’Opéra National de Vienne

C’est une nouvelle ère qui débute dans la capitale autrichienne, celle du nouveau trio à la tête de l’Opéra National de Vienne avec à son nouveau directeur général, l’Autrichien Bogdan Rošcic, qui succède à Dominique Meyer (parti diriger la Scala de Milan), Philippe Jordan, à la direction musicale et son compatriote suisse Martin Schläpfer, qui va diriger le ballet et l’Académie de danse à la place de Manuel Legris, qui doit rejoindre aussi la Scala. La programmation de l’ancien directeur du Ballet am Rhein était donc très attendue, même si on avait pu en avoir un avant-goût lors de la présentation générale de la prochaine saison de l’Opéra de Vienne fin avril.

 

A lire aussi

 

Le Ballet de Vienne proposera 2 premières mondiales la saison prochaine

Pour ouvrir la saison, le 20 septembre, Martin Schläpfer proposera une première mondiale avec le spectacle « Hollands Meister » qui permettra de découvrir des chorégraphies de Sol León et Paul Lightfoot (sur Gioachino Rossini), de Jiří Kylián (sur Igor Strawinski) et Hans van Manen (sur Beethoven). Le chorégraphe néerlandais qu’on retrouvera aux côtés de Martin Schläpfer pour l’autre première mondiale de la saison, une soireé « Mahler Live » le 24 novembre.

A lire aussi

 

Le nouveau directeur du Wiener Staatsballett sera également à la barre de la reprise de « Ein deutshes requiem » de Johannes Brahms le 30 janvier 2021. Outre les grands classiques tels que « La Fille mal gardée », « Giselle« , « Le Lac des Cygnes », « Peter Pan » ou encore « Coppélia » et les chorégraphies des incontournables George Balanchine, Rudolf Noureev, Jérôme Robbins ou  Hans van Manen, le ballet viennois présentera, pour la première fois, des œuvres d’Alexei Ratmansky et des deux grands spécialistes américains de la danse moderne, Paul Taylor et Mark Morris. Martin Schläpfer devra aussi réussir l’organisation de son 1er grand bal de l’Opéra de Vienne le 11 février 2021, sous les yeux de 5000 spectateurs et de millions de téléspectateurs.

 

Philippe Gault 

 

Retrouvez l’actualité du Classique