Les maires en première ligne pour imposer le masque – la Revue de Presse de David Abiker

Le masque s’impose, c’est la une du Parisien-Aujourd’hui en France et c’est le parti pris par de nombreux maires de France veulent le rendre obligatoire.

 

A Paris, Anne Hidalgo veut distribuer 2 millions de masques aux habitants

Lundi, Philippe Laurent, Maire de Sceaux dans les Hauts de Seine a pris un arrêté municipal pour l’imposer dans l’espace public aux habitants de plus de 10 ans. A défaut de masque homologué FFP2, les écharpes et les masques fait maison sont autorisés et les contrevenants s’exposent à une amende de 38 euros.

 

A lire aussi

 

Sur la question, l’Etat avance prudemment, le Parisien évoque ainsi la visite hier à la Courneuve du Président de la République. A Gilles Poux le maire de la ville qui lui demande la généralisation des masques même en tissu, le président répond il y « a des sujets sur lesquels il faut réfléchir ». A Paris, Anne Hidalgo entend distribuer 2 millions de masques aux habitants.

 

Jean-François Copé propose une opération avec les couturière, dans l’esprit des Taxis de la Marne

Et de fil en aiguille c’est toute la France qui s’est mise à coudre des masques et le Parisien-Aujourd’hui en France en page 5 propose la fiche pratique façon modes et travaux. Une vraie bataille du masque est engagée à Meaux la ville de Jean-François Copé qui abrite le musée de la Première Guerre Mondiale.

 

A lire aussi

 

« Nous montons dit-il une opération avec les couturières, version Taxis de la Marne, on en appelle aux bénévoles pour venir coudre ». Et puis dans le Figaro cette photo, des iraniennes membres d’une organisation paramilitaires, fabriquent des masques dans l’atelier d’une mosquée de Téhéran. Le masque c’est la poursuite de la guerre sanitaire par d’autres moyens.

 

Selon Sud-PTT, La Poste disposerait de 24 millions de masques

De son côté, le syndicat Sud PTT a lancé avant-hier une polémique concernant justement les masques, qui rebondit sur les sites de vos journaux Capital, Ouest France, Valeurs Actuelles. Selon le syndicat SUD PTT, La Poste disposerait d’un stock de 24 millions de masques mais ne s’en serait pas vanté pour éviter les réquisitions. Une polémique ridicule selon la direction qui ne commente pas le chiffre annoncé par SUD mais concède qu’elle stocke des masques depuis 2009 et en distribue régulièrement à ses personnels, à l’assistance publique, au ministère de l’intérieur et même à l’enseigne Intermarché.

 

David Abiker