La violoncelliste Ophélie Gaillard et son Pulcinella Orchestra sur les traces de Vivaldi à Venise

Les concertos pour violoncelle d’Antonio Vivaldi ont toujours suscité l’attention des plus grands interprètes : Pierre Fournier, Paul Tortelier, Mstislav Rostropovitch – pour ne citer que les plus célèbres – nous ont fait (re)découvrir ces trésors depuis bien longtemps. Aujourd’hui, l’interprétation dite baroque les restitue avec une verve incomparable.

 

Ophélie Gaillard et le Pulcinella Orchestra nous emmènent à Venise

A la suite de Christophe Coin et d’Amer Bylsma, Ophélie Gaillard relève le défi… pour notre plus grand bonheur ! Cette semaine : Après un double disque consacré à Boccherini, Ophélie Gaillard et le Pulcinella Orchestra nous entraînent à la découverte de l’incroyable palette sonore de Vivaldi, le plus génial des compositeurs vénitiens.

 

A lire aussi

 

Puisant dans les trésors du répertoire dédié à son instrument, la violoncelliste a conçu un florilège qui fait la part belle au concerto, qu’il soit solo, à deux ou à quatre, et comprenant une reconstruction inédite du Concerto RV 788. Les interventions chantées de Lucile Richardot et Delphine Galou, dans des airs d’opéra, irisent ce programme comme des rayons de soleil à travers les nuages.

 

 

A lire aussi

 

L’album alterne des mouvements de grande émotion, parfois douloureuse comme dans le Largo du Concerto RV 416, avec des envolées frénétiques et virtuoses (dans les mouvements haletants des concertos RV 419 ou 409) qui ne sont pas sans rappeler l’Été des Quatre Saisons. Les mystères de cette musique s’y épanouissent tout en jeux d’ombres et de lumières, dans un carnaval de couleurs – auquel l’accompagnement crépitant de timbres du Pulcinella Orchestra n’est pas étranger – qui donne son titre à cet enregistrement réjouissant.

Antonio Vivaldi : I Colori dell’Ombra. Ophélie Gailllard (violoncelle), Pulcinella Orchestra (2 CD Aparté)

 

Décernés chaque semaine, les Trophées Radio Classique priment un nouvel album, mis à l’honneur notamment dans l’émission « Tous Classiques » de Christian Morin.