Insolite : Un piano Steinway couvert d’or installé à Québec

La salle de concert du Diamant de Québec accueille dans ces locaux un piano unique et original. Ce Steinway, entièrement recouvert de feuilles d’or et créé en 1919, a appartenu au compositeur canadien Gilles Tremblay. Il sera présenté au public lors d’un concert inaugural le 16 septembre.

 

Un modèle unique de style Louis XV réalisé sur commande par Steinway

C’est un hôte prestigieux qu’accueille depuis quelque jours le théâtre du Diamant de Québec. Une pièce unique et originale que ce piano Steinway, fabriqué sur commande en 1919, ayant appartenu au grand pianiste, compositeur et professeur canadien Gilles Tremblay, disparu en 2017. De style Louis XV et reprenant la forme d’un clavecin de l’époque, l’instrument a été légué aux Violons du Roy par le petit-fils de Gilles Tremblay, le violoncelliste Raphaël Dubé. Et c’est donc en collaboration avec cette fondation qu’une série de concerts sera donnée autour de cette pièce exceptionnelle.

 

Bach, Debussy, Mozart, Messiaen et Tremblay seront joués lors du concert inaugural

Le concert inaugural aura lieu le mercredi 16 septembre à 19h30. Pour l’occasion, la pianiste québécoise Louise Bessette sera accompagnée de 5 musiciens des Violons du Roy, dont Raphaël Dubé. Des œuvres de Bach, de Debussy, de Mozart, de Messiaen et bien sûr de Gilles Tremblay seront interprétées au foyer BMO devant 50 spectateurs maximum. Une jauge imposée par les restrictions due à la crise sanitaire.

A lire aussi

 

Un événement symbolique et certainement chargé d’émotion, notamment pour le petit-fils de Gilles Tremblay qui a déclaré au site canadien Arts & Culture : « Ce piano est dans notre famille depuis 1948, alors que mon arrière-grand-père, Thomas-Léon Tremblay, l’avait acheté pour son fils Gilles qui venait de commencer le piano deux ans plus tôt. À la disparition de mon grand-père, notre famille souhaitait lui rendre hommage et donner une nouvelle vie à son instrument. Après d’importants travaux de restauration, nous voulions lui offrir un nouvel écrin qui rendrait hommage à sa sonorité et à son histoire. Le choix du Diamant s’est imposé rapidement ».

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique