Le chef d’orchestre belge Patrick Davin succombe à une crise cardiaque juste avant une répétition

Facebook La Monnaie de Munt

Patrick Davin a été victime d’une crise cardiaque alors qu’il s’apprêtait à diriger cet après-midi une des ultimes répétitions d’un spectacle que La Monnaie De Munt va proposer en ligne. Le chef d’orchestre belge venait d’être nommé directeur du domaine musique du Conservatoire royal de Liège. il avait 58 ans.

La Monnaie annule toutes les répétitions de l’opéra Is this the end que devait diriger Patrick Davin

« Nous avons l’immense tristesse de vous annoncer que le chef d’orchestre Patrick Davin est décédé cette après-midi, juste avant d’entamer une répétition de l’opéra Is this the end ? Les musiciens, les chanteurs et les collaborateurs de la Monnaie en sont profondément affligés. Les répétitions qui étaient prévues ont été immédiatement annulées. Les membres du comité de direction et le personnel de la Monnaie adressent leurs sincères condoléances et leur profond soutien à la famille de Patrick Davin ainsi qu’à ses proches ». C’est par ce triste communiqué que la Monnaie de Munt, la grande maison d’opéra de Bruxelles, a annoncé la disparition brutale, à 58 ans, du chef d’orchestre belge.

 

Patrick Davin fut directeur musical et artistique de l’Orchestre symphonique de Mulhouse de 2013 à 2018

Patrick Davin, né en 1962 à Huy, avait commencé par étudier le violon puis le piano, l’harmonie et la fugue au Conservatoire Royal de Liège. Ancien élève de Pierre Boulez et de René Deffossez pour la direction d’orchestre, il devient rapidement un spécialiste des créations contemporaines pour des compositeurs tels que Philippe Boesmans, Henri Pousseur, Bruno Mantovani ou Vinko Globokar entre autres. De 2013 à 2018 il fut directeur musical et artistique de l’Orchestre symphonique de Mulhouse et en juillet dernier il avait été nommé directeur du domaine musique du Conservatoire royal de Liège.

A lire aussi

 

Dans un message publié sur Twitter, le Conservatoire national supérieur de musique et danse de Paris (CNSMD) déclare : « C’est avec stupeur et une immense tristesse que nous avons appris la disparition de Patrick Davin. Il était un ami du Conservatoire qui était fort apprécié de tous lors des sessions d’orchestre pour son exigence, sa grande gentillesse et ses grandes qualités musicales ». 

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique