Pourquoi les spectateurs de l’Opéra de Vienne verront Mary J.Blige, star du RnB ?

© Wiener Staatsoper/Michael Pöhn

La chanteuse, auteure-compositrice et productrice américaine Mary J.Blige est le sujet principal de l’œuvre représentée sur le rideau de sécurité de l’Opéra d’État de Vienne. Le tableau géant réalisé par l’artiste américaine Carrie Mae Weems, sélectionné par le jury, trônera sur la scène viennoise pour toute la saison 2020/2021.

 

Carrie Mae Weems succède à de grands artistes comme David Hockney et Pierre Alechinsky

Depuis 1998, c’est la tradition, chaque année un jury sélectionne un artiste pour illustrer les 176 m2 du rideau de sécurité qui protège la scène de l’Opéra d’État de Vienne (Wiener Staatsoper). Les plus grands noms de l’art contemporain tels que Kara Walker (1998), Richard Hamilton (2001), David Hockney (2012), la Française Dominique Gonzalez-Foerster (2015) ou Pierre Alechinsky (2018) ont ainsi eu les honneurs de l’institution autrichienne. Cette année, c’est l’artiste américaine Carrie Mae Weems qui a été retenue pour réaliser le 23e « Safety curtain » qui est installé devant la scène du Staatsoper pour toute la saison.

A lire aussi

 

À 67 ans, Carrie Mae Weems est considérée comme une artiste engagée, dont le travail tourne autour des identités culturelles et sociétales et, en particulier, sur la réalité de la vie des populations noires dans le monde (elle fut la première femme afro-américaine à obtenir une exposition individuelle au musée Guggenheim de New York en 2014)

Mary J.Blige entre RnB et baroque

Pour l’œuvre retenue par le jury du Wiener Staatsoper, Carrie Mae Weems a réalisé une photo qui met en scène la chanteuse de soul et de RnB Mary J.Blige avec laquelle elle avait déjà travaillé pour le magazine de mode américain W en 2017. L’artiste justifie ce choix car pour elle « Mary est une femme très attentive à la façon dont les femmes noires sont comprises, et à quoi elles ressemblent ». Carrie Mae Weems dit avoir voulu jouer avec le décalage entre une star mondiale des musiques actuelles et un décorum baroque qui symbolise la tradition historique de l’opéra.

Philippe Gault  

 

Retrouvez l’actualité du Classique