Grande-Bretagne : Grâce à un bateau de pêche, cet orchestre écossais échappe à la quarantaine !

À 10 minutes près les musiciens du Dunedin Consort ont pu échapper à une quarantaine imposée depuis samedi 15 août à tout entrant en Grande-Bretagne depuis plusieurs pays, dont la France. La formation, réputée pour son répertoire baroque, avait joué la veille au soir dans le Cotentin et c’est sur un bateau de pêche qu’une dizaine de ses musiciens a pu rejoindre à temps le sud de l’Angleterre.

 

Le 1er concert du Dunedin Consort depuis mars

Selon une nouvelle disposition annoncée seulement jeudi 13 août par les autorités britanniques, toutes les personnes en provenance de France se rendant au Royaume-uni sont, depuis samedi à 4h du matin, soumises à une quarantaine de deux semaines. Une annonce surprise qui a contraint un grand nombre de touristes britanniques à abréger leur séjour en France pour rentrer chez eux avant l’heure fatidique. Pour une dizaine de musiciens du Dunedin Consort ce retour précipité s’annonçait d’autant plus compliqué qu’ils se produisaient vendredi soir en concert pour la clôture du Festival des Musicales de l’Abbaye de Lessay dans le Cotentin.

A lire aussi

 

Sous la direction de John Butt, la formation écossaise, accompagnée de la soprano Rachel Redmond, de la flûtiste Katy Bricher et du violoniste Huw Daniel effectuait, avec le bonheur qu’on imagine, à Lessay sa première sortie en public depuis le mois de mars. Au programme, Telemann, Vivaldi, Haendel et Scarlatti, des morceaux du répertoire baroque dont la formation écossaise, crée en 1995, est une grande spécialiste et un concert qui s’est achevé à… 22h30, soit seulement 5h30 avant la fameuse heure fatidique.

Le Dunedin Consort pourra participer au Festival International d’Édimbourg

Comme tous leurs compatriotes, les musiciens britanniques, qui souhaitaient rentrer chez eux avant l’échéance imposée, avaient dès vendredi matin cherché à réserver des places par tous les moyens de transport possibles, à condition que cette traversée trans-Manche se déroule après la fin du concert auquel ils tenaient absolument à participer. Autant dire que le challenge relevait de la mission impossible. Plus de ferries, de TGV Eurostar ou même de jet privé disponibles à cette heure tardive. Et c’est au dernier moment qu’ils ont trouvé de la place sur un bateau de pêche qui effectue des excursions dans la Manche.

A lire aussi

 

À 22h35, cinq minutes après la fin du concert, 8 musiciens (parmi les 13 présents à Lessay) ont ainsi pris un bus pour Cherbourg où ils ont pu embarquer sur le Valkyrie qui a quitté la côte normande peu avant minuit. Heureusement le temps était clément et la mer peu agitée pour cette traversée d’un peu moins de 4 heures qui leur a permis d’aborder l’île de Hayling dans le Hampshire (sud de l’Angleterre) vers 3h50, dix minutes avant le « couvre-feu » sanitaire. Dans la journée, les « navigateurs sanitaires » ont pu rejoindre Londres puis l’Ecosse. Ils pourront ainsi participer cette semaine au Festival International d’Édimbourg, retransmis en ligne cette année sur la chaîne YouTube de l’événement.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique