Ecouteurs sans fil : le Français Devialet s’attaque à Apple !

Ca peut paraître fou quand on est juste une petite start-up tricolore de se dire que l’on va chercher à rivaliser avec Apple mais les dirigeants de Devialet n’ont peur de rien. Ils proposent des écouteurs sans fils à moins de 300 euros.

 

Devialet veut concurrencer les airpods d’Apple

Devialet, c’est une entreprise française née il y a dix ans avec une ambition simple : révolutionner le son, proposer la qualité de la hi-fi très haut de gamme à un prix élevé mais relativement abordable. Le groupe a lancé des amplis et des enceintes connectées. Le prix moyen tournait autour de 2.000 euros, sur une niche de marché. Mais Devialet se lance dans le grand bain en proposant des écouteurs sans fil à moins de 300 euros. Il concurrence les airpods d’Apple et d’autres géants comme Sony ou Bose.

 

A lire aussi

 

Sa chance, c’est que le marché des oreillettes bluetooth est déjà gros et en très forte croissance. Cette année ils se vendra peut-être plus de 200 millions de paires d’écouteurs. Apple domine totalement le segment haut de gamme, avec sans doute plus de 100 millions d’écouteurs sans fil vendus. Mais si Devialet arrive à prendre, ne serait-ce que quelque pourcents d’un marché aussi gros, ce sera un véritable accélérateur de croissance pour lui.

 

La force de Devialet, c’est son algorithme de traitement du son

Les produits qui sont en précommande à partir d’aujourd’hui répondent aux attentes de consommateurs de plus en plus connectés. On passe de plus en plus de temps sur nos écrans et la qualité sonore devient un argument important pour les consommateurs. Ce n’est plus du luxe d’avoir de bonnes oreillettes. Certes, Devialet n’a pas les milliards ou la présence mondiale d’Apple, ni la même force de frappe marketing ou de distribution. Mais il a un vrai savoir-faire technologique.

 

A lire aussi

 

Sa force c’est son algorithme de traitement du son, ses technologies de réduction du bruit ambiant. Ses écouteurs vont proposer un son plus pur pour un prix à peine supérieur aux oreillettes d’Apple. Mais c’est vrai que ses oreillettes sont un peu plus grosses que celles de la firme à la Pomme qui vend de tels volumes qu’elle peut faire du sur-mesure. Mais tout le monde n’a pas envie d’avoir les mêmes oreillettes que tout le monde, c’est aussi ça la chance de Devialet et ce n’est pas un hasard si ses équipes ont travaillé pendant tout le confinement pour que tout soit prêt avant Noël.

David Barroux