Coronavirus: l’Italie résiste en musique

Avec près de 1300 morts et plus de 18 000 cas positifs, l’Italie est le pays le plus touché par la pandémie de Coronavirus après la Chine. Pour faire face à cette crise sanitaire dramatique, les Italiens multiplient les actes de résistance. En chantant leur hymne et des airs typiques aux fenêtres ou sur les bacons tous les soirs et, vendredi, c’est l’armée de l’air qui a donné un émouvant show aérien.

 

Chanter, jouer pour se rassurer et résister

 

Confinés chez eux, interdits de sortir dans les rues à l’exception de déplacements d’urgence ou dans certains commerces, les Italiens ont décidé de résister et de se mobiliser en musique et en chanson pour résister et faire face à l’épouvantable crise sanitaire que traverse le pays.

 

 

A lire aussi

 

Depuis plusieurs jours vers 18 heures, à leur fenêtre ou sur leurs balcons ils chantent ou jouent d’un instrument. On peut ainsi, tous les soirs entendre raisonner l’hymne national Fratelli d’Italia mais également des chansons traditionnelles comme « Grazie Roma », « Canto della Verbena », ‘Bella ciao », le chant des résistants ou des tubes de chanteurs de variété tels « Abbracciame » d’Andrea Sandino ou « Azzurro » d’Adriano Celentano.

 

« Insieme ce la faremo !  » (Ensemble, nous y arriverons !)

 

Vendredi, les Frecce Tricolore (Les Flèches tricolores), l’unité acrobatique de l’armée de l’air italienne, l’équivalent transalpin de la Patrouille de France, a donné un très émouvant show aérien au-dessus de la mer au cours duquel les 10 avions du groupe ont dessiné les couleurs du drapeau italien dans le ciel alors qu’était diffusé un extrait de «Nessun Dorma» de Giacomo Puccini interprété par Luciano Pavarotti.

 

 

A lire aussi

 

Extrait particulièrement symbolique puisqu’il se termine par ces paroles: « Tramontate, stelle. All’alba vincerò… Vincerò…Vincerò !! ” (Ensemble, étoiles. À l’aube, je gagnerai … Je gagnerai … Je gagnerai !!).  Pour le lieutenant-colonel Gaetano Farina, commandant des « Frecce tricolore »: « Dans une période aussi difficile pour notre pays, nous voulions rappeler l’importance de «faire équipe» et nous nous entraînons en permanence pour cela. Ainsi, tout comme les Frecce Tricolori l’ont toujours fait, au sol et en vol, nous vous demandons d’unir nos forces: ensemble nous y arriverons ! ».

 

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique