Concours Ferruccio Busoni : le Coréen Jae-Hong Park a reçu 5 récompenses, dont le 1er prix !

C’est une véritable razzia qu’a réalisée Jae-Hong Park lors de l’édition 2021 du réputé Concours de piano Ferruccio Busoni qui se déroule tous les 2 ans à Bolzano en Italie. Le jeune pianiste sud-coréen a remporté 5 récompenses le week-end dernier dont le 1er Prix, devant son compatriote Do-Hyun Kim.

Jae-Hong Park a séduit le jury grâce à son interprétation d’un concerto de Rachmaninov

Il étaient 33 jeunes pianistes en lice pour la 63édition du Concours Ferruccio Busoni. Parmi eux, 9 Sud-Coréens dont Jae-Hong Park, 22 ans, qui succède à Emanuil Ivanov, sacré en 2019, au palmarès des 1ers Prix de ce concours qui récompense les jeunes pianistes du monde entier. C’est sa brillante interprétation du Concerto pour piano nº3 en ré mineur de Serge Rachmaninov qui lui a permis de s’imposer en finale devant son compatriote Do-Hyun Kim et le pianiste autrichien Lukas Sternath.

A lire aussi

 

Pour sa 2participation, après 2019, Jae-Hong Park a également remporté 4 Prix spéciaux. Étudiant en 4année à l’université nationale des arts, il devient le 2pianiste sud-coréen à obtenir la plus haute récompense à Bolzano après sa compatriote Jiyeong Mun, sacrée en 2015. En 1969, Kun-Woo Paik avait lui obtenu la médaille d’or du concours. Une nouvelle preuve de l’excellence sud-coréenne qui ne cesse de faire émerger de jeunes pianistes de talent. Ainsi, ils seront sept représentants du Pays du Matin calme en lice au Concours international de piano Frédéric-Chopin à Varsovie le mois prochain.

Martha Argerich sacrée à Bolzano en 1957

Le Concours Ferruccio Busoni, qui se déroule tous les 2 ans depuis 2002, a été créé en 1949 par Cesare Nordio, le directeur du conservatoire de Bolzano, en hommage au compositeur, chef d’orchestre et pianiste italien Ferruccio Busoni mort 25 ans plus tôt. Le comité d’honneur comprenait alors les plus prestigieux musiciens de l’époque tels que Claudio Arrau, Alfred Cortot, Dinu Lipatti, Arthur Rubinstein ou encore Arturo Benedetti Michelangeli.

A lire aussi

 

En 63 éditions, le Concours Ferruccio Busoni a récompensé les plus grands noms du piano alors qu’ils débutaient leur carrière. Ce fut le cas notamment de Martha Argerich, sacrée en 1957 à l’âge de 16 ans, Michael Ponti en 1964 ou Louis Lortie en 1984. Le pianiste franco-canadien qui faisait partie du jury cette année aux côtés d’autres grands noms du piano comme, notamment, Hélène Mercier et Mikhail Rody.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique