Venezuela: le record du plus grand orchestre du monde a été validé

Crédit: Twitter - @GNB_tachira

Près de 12 000 musiciens avaient été réunis le 13 novembre au cœur de Caracas dans l’académie militaire du Venezuela pour interpréter La Marche slave de Tchaïkovski mais le Guinness book n’a reconnu que 8573 musiciens pour homologuer ce nouveau record du plus grand orchestre du monde. C’est toujours plus que le précédent record qui appartenait depuis septembre 2019 à une formation russe de 8 097 musiciens.

260 employés d’un cabinet d’audit ont supervisé le concert

En septembre 2019, un orchestre rassemblant 8 097 musiciens (181 formations et 200 choristes venus de toute la Russie), avait interprété à Saint-Pétersbourg l’hymne national russe à l’initiative du Fonds de soutien des initiatives sociales de Gazprom. Une performance qui constituait le record du plus grand orchestre du monde homologué par le Guinness Book des records.

A lire aussi

 

Samedi 13 novembre, au cœur de Caracas dans l’enceinte de l’académie militaire vénézuélienne, près de 12 000 interprètes ont fait encore mieux en jouant La Marche slave en si bémol mineur op. 31 de Piotr Ilitch Tchaïkovski (composée en 1876). Le morceau de 12 minutes a été interprété sous l’œil de 260 employés du cabinet d’audit KPMG, afin de s’assurer que les musiciens respectaient les règles pour établir le nouveau record, à savoir notamment ne pas partager les instruments et jouer au moins 5 minutes pour chaque musicien. Et c’est justement sur ces critères que les responsables du Guinness book n’ont « reconnu » que 8573 musiciens, ce qui constitue néanmoins un nouveau record.

En 2018, un concert en hommage au créateur du programme El Sistema avait rassemblé 10 000 musiciens à Caracas

C’est le programme d’éducation musicale vénézuélien El Sistema (dont sont issus notamment les maestros Gustavo Dudamel, Rafael Payare et Glass Marcano) qui est à l’origine de cette initiative d’envergure. Les musiciens, âgés de 12 à 77 ans, vêtus de pantalons noirs et de chemises blanches, avaient reçu un bracelet numéroté qui leur attribuait un siège en fonction de leur instrument. Après avoir interprété l’hymne national et un air local, il s’étaient donc attaqués à l’œuvre de Tchaïkovski, retenue pour établir ce nouveau record. Un morceau qui fait partie du programme de l’année et qui avait été répété depuis 2 mois au sein de groupes régionaux.

A lire aussi

 

À la baguette, sur une estrade et sur un écran géant, officiait Andrés David Ascanio Abreu, le neveu et successeur de José Antonio Abreu, créateur de El Sistema en 1975. Déjà en avril 2018 à Caracas, El Sistema avait rassemblé près de 10 000 musiciens pour un concert donné en hommage à son créateur décédé un mois plus tôt mais la performance n’avait pu être certifiée comme nouveau record du monde car non conforme lui aussi avec le règlement du Guiness Book.

Philippe Gault (avec AFP)

Retrouvez l’actualité du Classique