Mort d’Elizabeth II : Rattle, Solti, Schwarzkopf, ces grands musiciens classiques anoblis par la reine

REX/REX/SIPA

Au cours de ses 70 ans de règne, la reine Elizabeth II a anobli un nombre considérable de personnalités afin de souligner leur parcours exceptionnel et le monde de la musique ne fait pas exception à cette règle. Dans le domaine de la musique classique, seule une vingtaine d’artistes, anoblis par la reine, ont porté ou portent les titres de Sir et de Dame, réservés aux plus haut gradés de l’ordre de l’Empire britannique.

Les musiciens anoblis récompensés pour leur courage ou leur réussite

Si l’ordre de l’Empire britannique compte près de 100 000 membres anoblis, ils sont peu nombreux à pouvoir porter les titres de Sir ou de Dame réservés aux seuls Chevaliers pour les hommes et Dames pour les femmes, plus hauts grades de cette prestigieuse distinction qui récompense ses récipiendaires pour leur courage, leur réussite ou des services rendus au pays. Parmi eux, une vingtaine d’artiste ont eu ce privilège dans le domaine de la musique classique.

A lire aussi

 

Dans cette « short list » de Sir, on trouve de grands compositeurs britanniques ou naturalisés tels que Malcom Arnold (oscarisé pour la musique du film Le Pont de la rivière Kwaï en 1957), Andrew Lloyd Weber, Michael Tipett, Peter Maxwell Davies et Harrison Birtwistle. Des chefs d’orchestre également comme Simon Rattle, Georg Solti, Neville Marriner, Bernard Haitink, Andrzej Panufnik et le violoniste Yehudi Menuhin.

 

Dame Elisabeth Schwarzkopf a chanté lors du mariage du Prince Charles avec Lady Di

Les 3 artistes féminines anoblies par Elizabeth II, ayant donc eu le droit de porter le titre de Dame, sont toutes des chanteuses lyriques. Deux sont encore vivantes, la mezzo-soprano Janet Baker et la soprano néo-zélandaise Kiri Te Kanawa, qui avait interprété un air de Georg Friedrich Haendel lors du mariage du Prince Charles avec Diana Spencer en 1981. Dame Elisabeth Schwarzkopf, soprano d’origine allemande naturalisée anglaise, est décédée en 2006. Chez les chanteurs, les trois seuls à porter le titre de Sir sont des barytons, Thomas Allen et les Gallois Bryn Terfel et Geraint Evans.

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique