Myopie : Vers une épidémie mondiale ? Les scientifiques pointent l’usage des écrans

istock

La myopie devient une épidémie mondiale, c’est l’alerte portée par les scientifiques. Plusieurs études montrent des chiffres alarmants.

1 enfant sur 4 est myope en France

On estime que 30% de la population mondiale est impactée aujourd’hui par la myopie, contre 20% il y a dix ans. C’est surtout chez les enfants que cela devient très alarmant. Désormais en France, 1 enfant sur 4 est myope. En Asie du Sud-Est, ce chiffre est colossal : 80% sont touchés. Les causes sont génétiques mais à cela s’ajoute, depuis quelques années, des modes de vie qui déforment la cornée dès le plus jeune âge. D’autant que cette atteinte visuelle évolue avec l’âge, donc les chiffres risquent encore de grimper ces prochaines années. La myopie devient un problème de santé public majeur selon les médecins. A l’âge de 6 ans, le diagnostic tombe pour Cédric Thein : une myopie forte l’empêche de lire. Un handicap de la vue mais aussi psychologique qui l’a suivi toute son enfance : « j’ai très vite porté des lunettes ce qui m’a valu des moqueries de mes camarades. J’ai donc eu une enfance plutôt solitaire et c’est compliqué lorsque l’on est enfant ». Cédric a désormais 49 ans et compte sur des traitements pour stabiliser sa vue.

A lire aussi

La myopie doit être très surveillée

En France aujourd’hui, un enfant de moins de 9 ans sur quatre est myope. Un chiffre en augmentation constante du fait des habitudes de vie, alerte l’ophtalmologue Gilles Martin de la fondation Rothschild à Paris : « aujourd’hui les enfants sont de moins en moins exposés à la lumière naturelle car ils vont moins à l’extérieur. Ils sollicitent aussi beaucoup leur vision de près, de manière très précoce, sur les écrans ». La prise en charge rapide est essentielle car l’arsenal thérapeutique existe désormais pour freiner la perte visuelle : « il existe des collyres comme par exemple le médicament appelé atropine qui permet de ralentir l’évolution de la myopie. Il y a aussi des lentilles de contact qui se portent pendant la nuit et qui permettent de modifier la forme de la cornée ». La myopie doit aussi être très surveillée car même si dans la majorité des cas la vue se stabilise à 21 ans, les myopies fortes peuvent évoluer et provoquer des complications comme des décollements de rétine ou des lésions du nerf optique.

Rémi Pfister 

Ecoutez le reportage de Rémi Pfister : 

Retrouvez les Infos du jour