Tibère Raffalli, ténor corse, est mort à l’âge de 69 ans

Tibère Raffalli, ténor originaire de Bastia qui connut une belle carrière internationale sur scène avant d’enseigner au Conservatoire de Marseille, est mort le 20 novembre à Aix-en-Provence. Ses obsèques auront lieu ce samedi à 14h en la cathédrale de sainte Marie de Bastia.

 

Benvenuto Cellini, un des rôles préférés de Tibère Raffalli

Né le 29 octobre 1951 à Bastia, c’est au Conservatoire de Paris puis à New York que Tibère Raffalli s’initia au chant avant d’entamer une carrière qui l’amena au cours des années 70 aux années 90 sur les plus grandes scènes du monde, de l’Opéra de Paris à la Scala de Milan en passant par le Teatro Colón de Buenos-Aires.

A lire aussi

 

Aussi à l’aise dans des seconds rôles que dans les habits des plus grands héros d’opéra, on se souviendra de ses interprétations dans Werther ou Manon de Jules Massenet, Le Marchand de Venise de Reynaldo Hahn qu’il interpréta souvent à l’Opéra-Comique, de Simon Boccanegra de Giuseppe Verdi qu’il chanta au festival de Glyndebourne ou de Benvenuto Cellini d’Hector Berlioz, un de ses rôles favoris, comme le rappelle le site premiereloge-opéra.com dans son hommage.

 

Tibère Raffalli fut un professeur de chant qui transmettait sa passion pour la musique

Tibère Raffalli quitta la scène à la fin des années 90 pour se consacrer à l’enseignement, essentiellement au Conservatoire national à rayonnement régional de Marseille (conservatoire Pierre Barbizet) où il était très apprécié comme en témoignent les nombreux messages de condoléances publiés sur les réseaux sociaux qui évoquent un homme passionné par la musique, affectueux et fidèle à ses valeurs.

 Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique