Rénovation à l’identique de Notre-Dame, Union européenne, glyphosate : La Revue de Presse de Michel Grossiord pèse le pour et le contre

Chaque matin, Michel Grossiord décrypte l’actualité et vous partage sa Revue de Presse

 

La revue de presse… Pour ou contre, c’est la question du jour…

Pour ou contre… le glyphosate ? Les pour sont peu nombreux, ils sont vite dénoncés comme à la solde de Monsanto…
L’Opinion de s’indigner mais contre « une intoxication collective ». Ce journal juge que les « prétendus effets cancérogènes du glyphosate n’ont jamais été démontrés »… et que l’herbicide semble surtout nocif pour la rationalité…
Dossier hautement polémique illustré par Kak : un chercheur est penché sur son microscope dans son labo. On lui demande : à partir de quel seuil une substance est cancérogène ?
-Dès que plus de 50% de la population le pense, répond-il…

Mais il y a des jugements frappant Monsanto, notamment aux Etats-Unis…

Le dernier condamne la firme chimique à 2 milliards de dollars de dommage… Mais un jugement ne fait pas une vérité scientifique, avance L’Opinion qui décrit la machine judiciaire, « machine à cash » aux Etats-Unis… Une forme de justice pilotée par les avocats que décrivent aussi Les Echos. Monsanto ne pouvait convaincre les jurés des autres facteurs de risque du couple de septuagénaires (plusieurs cancers, des maladies auto-immunes) car Monsanto a bien des torts, notamment ses tactiques agressives voire ses falsifications pour protéger son glyphosate…

Pour ou contre ? Cette fois l’homéopathie !

Pour : Libération.
Contre : la Haute Autorité de santé qui devrait ouvrir la voie à la fin du remboursement des granules consommés par 20 millions de Français…
Supercherie médicale, disent beaucoup… Pour Libé, la guerre acharnée contre l’homéopathie s’explique mal. Manchette : L’homéo pâtit…

Pour ou contre une rénovation à l’identique de Notre-Dame de Paris ?

Nouvelle querelle des Anciens et des Modernes : le débat sur la future flèche de la cathédrale enfièvre les intellectuels, avance Le Figaro alors que l’Elysée se veut rassurant sur sa volonté d’innovation.
Pour une reconstruction à l’identique, contre un « geste architectural » : Le Figaro pour qui la reine des cathédrales a besoin de sages, pas de chirurgiens esthétiques, ni d’apprentis sorciers…

Pour ou contre… l’Europe ? C’est la grande question du moment évidemment…

Chez les Français, une adhésion sans passion, titre La Croix dont le sondage place le Rassemblement national en tête des intentions de vote (23%) devant La République en marche (20%)…
Et pour une fois Nathalie Loiseau et Laurent Wauquiez disent la même chose…
Le président des Républicains avance dans Le Parisien que Marine Le Pen propose ni plus ni moins ce qu’est en train de connaître le Royaume-Uni avec le Brexit…
Nathalie Loiseau affirme dans Le Monde que le projet caché de Marine Le Pen reste la sortie de l’Union européenne (La tête de liste de la majorité pour le scrutin du 26 mai dit aussi de Marine Le Pen qu’elle veut créer avec ses amis d’extrême droite en Europe « un groupe Poutine » au Parlement européen…)
Question à Nathalie Loiseau : L’implication croissante d’Emmanuel Macron dans la campagne ne fait-elle pas de cette élection un référendum pour ou contre le Chef de l’Etat ?
Mais c’est sa réponse à lui qui est intéressante…

Sa réponse à lui ?

En off. Sa tirade lundi matin devant des conseillers (selon Le Canard Enchaîné) :
« On me reproche de m’engager dans la campagne, mais qui a parlé de référendum anti-Macron ? Faudrait que je me laisse insulter tous les jours sans réagir ? ».
Du côté des autres listes, une défection qui tombe au plus mal pour La France insoumise, écrit Le Monde : un élu régional « insoumis », élu en Auvergne Rhône Alpes, appelle à voter pour le Rassemblement national…
Et puis du côté de Raphaël Glucksmann, un gros télescopage. Alors que les éléphants du PS (inquiets) s’impliquent dans sa campagne, Taubira, Cazeneuve, Hidalgo, Aubry (les éléphants en défense, raconte Libé sur une double page…), d’autres grands noms socialistes, d’anciens ministres (on retrouve d’ailleurs Bernard Cazeneuve, avec Hubert Védrine, Guigou, Quilès…) sont en colère contre Raphaël Glucksmann…
Ils sont 23 anciens ministres à dénoncer dans une lettre au patron du PS révélée par Le Canard les accusations de complicité de génocide au Rwanda à l’égard de la France et de François Mitterrand…
Ambiance.

 

Michel Grossiord

 

Plus de Revue de Presse de Michel Grossiord