Renaud Capuçon investit dans une start-up musicale

Le violoniste a décidé d’entrer dans le capital de NomadPlay, une application qui permet d’effacer n’importe quel musicien dans un enregistrement musical et, ainsi, de pouvoir répéter avec le reste de l’orchestre.

 

La 1ère participation de Renaud Capuçon dans une entreprise

 

Emballé par une technologie qu’il a pu tester lors du dernier festival de Pâques d’Aix-en-Provence, Renaud Capuçon a décidé d’investir personnellement dans la start-up musicale NomadPlay :  « J’ai testé l’application sur un concerto de Ravel » précise le violoniste. « Tous les jeunes instrumentistes jouent avec des disques pour avoir l’impression d’avoir un orchestre derrière eux. C’était comme un rêve de gamin qui se réalisait. C’est ma première participation dans une entreprise. J’aime l’aventure. C’est un projet brillant». Le montant de son investissement n’a pas été révélé mais il s’inscrit dans une levée de fonds de 4,2 millions d’euros (avec le Crédit Mutuel innovation et la Banque des territoires).

 

 

Du Boléro de Ravel à la Suite n°2 en si mineur de JS Bach, 350 morceaux musicaux sont déjà disponibles

 

NomadPlay est l’application proposée au printemps 2019 par la start-up Digital Music Solution, créée en 2014 par Clothilde Chalot (entrepreneuse dans le secteur de la musique) et Hannelore Guittet (violoniste, ingénieure du son et diplômée du CNSM) qui avaient déjà lancé le label NoMadMusic en 2014. Leur application propose une technologie de séparation des sources sonores, basée sur un algorithme d’intelligence artificielle avec une interface très simple. L’application inclut également des partitions musicales et permet donc à ses utilisateurs de pouvoir jouer avec d’autres musiciens virtuels, voire avec un orchestre entier. Du Boléro de Ravel à la Suite n°2 en si mineur de JS Bach, 350 morceaux musicaux sont déjà disponibles (objectif : 1500 d’ici la fin de l’année), comme, par exemple, les sonates de Mozart que Renaud Capuçon vient d’enregistrer. Il est possible d’acheter les œuvres à l’unité (de 2 à 20 €) ou de s’abonner pour 18 €/mois. L’application NomadPlay, qui a déjà séduit 5000 abonnés, est disponible sur Google Play et App Store en français, anglais, chinois, japonais, coréen et allemand.

 

Philippe Gault (avec Les Échos)

 

Retrouvez l’actualité du Classique