Pressions et intimidations sur des jurés d’assises en Seine-Saint-Denis.

Pressions et intimidations sur des jurés d’assises en Seine-Saint-Denis.

Des pressions et des intimidations sur des jurés d’assises, un juré mis en examen pour violation du délibéré et une note du président de la cour d’assise de Bobigny sur la difficulté de juger les criminels en Seine-Saint-Denis. Le Parisien-Aujourd’hui en France revient sur l’acquittement récent et surréalistes de plusieurs trafiquants de drogue également jugés pour tortures et les fuites qui ont précédés le verdict. Dans sa note, le président de la cour d’assise décrit un délibéré où contre toute attente, malgré un effort de pédagogie des magistrats et de nombreux tours de tables, une tendance quasi unanime apparaît pour refuser la culpabilité de certains accusés. Il s’en suit des acquittements totalement infondés et contraire aux certitudes résultants de la procédure d’enquête que des débats devant la cour. Une ambiance dans le tribunal qu’on n’avait jusqu’ici observé qu’en Corse, des jurés qui dans la salle d’audience s’inquiètent de reconnaître des voisins et enfin des écoutes téléphoniques qui conduisent à suspecter l’un des jurés d’être en relation avec des individus susceptibles d’appartenir à un réseau de trafiquants de drogues. Une enquête a été ouverte, 4 jurés placés en garde à vue, 3 mises en examen dont l’un des jurés. Une affaire qui pose la question de la protection des jurés et de l’opportunité d’un jury populaire pour ce type de dossiers.

 

Un témoignage vient troubler le plan de communication du livre de Tarik Ramadan

Un témoignage qui vient troubler le plan de communication du livre de Ramadan qui se dit victime d’une machination judiciaire. Libération publie ce matin le témoignage d’une dénommée Brigitte qui explique avoir été victime du théologien en 2008 dans une chambre d’hôtel à Genève. Et celle qui n’a pas encore été confronté à Ramadan décrit une nuit d’horreur et explique pourquoi elle ne s’est pas adressée à la justice plus tôt : « J’étais persuadé qu’on ne me croirait pas » explique-t-elle à Libération. Et c’est sur internet que Brigitte, c’est un pseudo va trouver d’autres témoignages de femmes se disant également les victimes du prédicateur. Un an après la mise en examen en France de Ramadan. Depuis Brigitte que Tarik Ramadan a accusé d’être en cheville avec une autre plaignante attend que la justice française organise les confrontations et interrogatoires qui pourrait avoir lieu cet automne à Paris. Et dans la rubrique affaire sensible, il faut aussi lire le Monde daté dimanche lundi qui décrit, dans un tout autre genre l’arsenal de communication et de relation publiques mise en œuvre par Mosanto pour défendre son pesticide ses dernières années. Les chiffres que je vais vous lire proviennent d’un rapport commandé par le groupe allemand Bayer, le groupe qui a racheté Mosanto et ils décrivent les moyens d’un lobbying mondial en forme de rouleau compresseur : défendre le glyphosate a mobilisé pas moins de 16 millions de dollars de contrat, une demi-douzaine de formes de relations publiques, plus de soixante consultants et près de 1500 personnes fichées dans 7 pays et 7 millions de dollars de budget destiné à recruter des tierces parties autrement dit des personnalités n’appartement pas à Mosanto mais susceptible de porter sa parole dans le débat public.

 

La mutation de l’industrie automobile allemande après le scandale du Diesel gate.

A la veille de l’ouverture du salon de l’automobile de Francfort , les Echos décrivent la conversion du secteur auto allemand à l’hybride et à l’électricité tandis que le Télégramme parle d’un électrochoc pour les constructeurs qui d’ici 2021 vont devoir tripler leur production de voiture hybrids ou électrique pour ce mettre aux normes européennes. Malgré la débauche de publicité, d’articles et les Echos sont formelle, le décollage du marché est incertain. Et puis pour vous distraire et vous faire peur, vous lirez ce matin l’est Eclair qui tente de comprendre qui sont ces gens qui prennent la rocade de la ville de Troyes en sens inverses. Surtout combien de gramme d’alcool ont-ils dans le sang avant de se tromper et quel âge ont-ils ? Article édifiant. Et puisque je vous ai parlé de la fabrique des voitures, la fabrique des bébé.

 

Faut-il ouvrir la PMA aux femmes seuls ?

C’est la une de la Croix avec cette question : faut-il ouvrir la PMA aux femmes seuls ?  2000 amendements au projet de loi de révision des lois de bioéthique attendent demain les députés qui entameront l’examen de ce texte en Commission et la Croix donne la parole à des psy qui s’interroge sur l’opportunité de la procréation médicalement assistée pour les femmes seules et qui évoque l’intérêt éducatif de l’enfant. Souvent sur ce sujet la presse est très réservée, très équilibrée, surtout de ne choquer personne. Pourtant dans la Croix vous lirez les réserve de Myriam Szejer pédopsychiatre attachée à la maternité de l’hopital Foch en région parisien et qui a été auditionné la semaine dernière devant la commission de l’assemblée nationale, voilà ce qu’elle dit sans langue de bois et qu’on lit rarement dans vos journaux « J’ai rencontré un grand nombre de mères célibataire, j’ai repéré une immense fragilité chez ces femmes avec une culpabilité liée au fait de ne pas avoir donné de père à l’enfant. Cette culpabilité donne naissance à une anxiété maternelle et à des attitudes compensatoires. Elle vont trop s’en occuper, trop les couver, le manque d’un tiers pour médiatiser les choses entraîne des couples mère enfant qui sont parfois hautement pathologique voire souvent. » On lira aussi ce commentaire du Pr Pierre Levy Soussan « une femme seule n’a pas de back up, évoquant cette mère qui lui disait c’est un métier à plein temps, pas de repos possible ». Des témoignages équilibré évidemment par cette précision ultérieure de la Croix on n’a toujours pas d’étude sur le développement et l’épanouissement d’enfants de mères célibataire. On n’a pas d’études certes mais on peut aussi écouter et lire ce qu’en disent les médecins. De pathologies psychique il est aussi question dans le cahier santé du Figaro : autisme, bipolarité, schizophrénie, longtemps cachées, les patients se dévoilent et veulent faire de leur maladie un moteur et ce témoignage de l’écrivain Polo Tonka atteint de schizophénize : je me sers de mes angoisses pour mes livres, j’y puise la rage qu’il me faut pour mes combats de chaque jour. Des émotions fortes Nelly en a vécue vendredi quand à la fnac montparnasse elle a entendu Jean baptiste Guegan chanter Marie de Johnny Haliday. Guéan c’est le sosie vocal de Johnny, « Johnny me manque et Jean-Baptiste me rappelle sa voix et son humilité » confie Brigitte au parisien Aujourd’hui en France, encore une Brigitte. Jean baptiste Guégan dont l’album se classe en tête des ventes. Cette fois ce sont des chansons inédites, écrites par le parolier de Johnny et que la star devait enregistrer. C’est finalement jean Baptiste Guégan qui les chante et c’est Bluffant….

 

Plus d’articles sur la revue de presse :