Pourquoi la direction du Festival de Bayreuth a-t-elle des raisons d’être optimiste ?

La direction du festival de Bayreuth a annoncé que l’édition 2021 de l’événement bavarois aura bien lieu et proposera les représentations annoncées dès l’annulation de l’édition 2020 en mars dernier. Dans le même temps, on a appris que Katharina Wagner, la co-directrice du festival, se remet de ses graves ennuis de santé et sera de retour « aux affaires » avant la fin du mois.

 

Le Vaisseau fantôme, Tannhäuser, Die Meistersinger von Nürnberg et Lohengrin à l’affiche en 2021

En mars dernier, la direction du Bayreuther Festspiele avait annoncé, la mort dans l’âme, l’annulation de son édition 2020 en raison de la pandémie de coronavirus. Six mois plus tard, l’optimisme est de retour comme en témoigne la déclaration de de Georg Freiherr von Waldenfels, le président du conseil d’administration du festival : «Je suis fermement convaincu que nous aurons un festival à Bayreuth l’année prochaine. Ce qui est possible à Vienne, Salzbourg et Zurich, cela devrait également être possible à Bayreuth ».

A lire aussi

 

Comme prévu, le festival 2021 comprendra notamment une nouvelle production du « Vaisseau fantôme » (Der fliegende Holländer), «Tannhäuser », «Die Meistersinger von Nürnberg», «Lohengrin». En revanche, on ne sait toujours pas si les répétitions de la nouvelle production de  « L’anneau de Nibelung » (Der Ring des Nibelungen), que doit diriger Pietri Inkinen, pourront se tenir, compte tenu de l’évolution de la situation sanitaire en Autriche.

Katharina Wagner va reprendre ses activités dans quelques semaines

Les dirigeants allemands ont également laissé entendre que Katharina Wagner, la co-directrice du festival, se remettait bien des graves ennuis de santé qui l’avaient contraint, en avril dernier, à renoncer à ses responsabilités et devrait faire son retour au sein de l’organisation avant la fin du mois de septembre. Depuis son retrait, le directeur général  du festival Holger von Berg et le responsable commercial Heinz-Dieter Sense assuraient l’intérim.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique