L’Opéra de Nice reporte sa réouverture

Suite à l’annonce par le maire de Nice d’une nouvelle série de restrictions, en réponse à la circulation plus active du coronavirus, l’opéra de la ville a été contraint d’annuler sa soirée de présentation de la nouvelle saison et de reporter son spectacle d’ouverture prévu ce week-end.

 

Christian Estrosi pourrait prendre des mesures « sans doute plus fortes encore » dans les semaines qui viennent

L’Opéra de Nice se faisait une joie de présenter ce jeudi soir le programme de sa nouvelle saison 2020/202 et de rouvrir ses portes fermées depuis 6 mois. Mais l’annonce, dans la journée par  Christian Estrosi, le maire de Nice, d’une 1ère nouvelle série de restrictions sanitaires due à la recrudescence de cas de coronavirus dans la région a contraint ses dirigeants à annuler cette présentation à la presse.

A lire aussi

 

Une aggravation de la situation qui a également pour conséquence le report du spectacle d’ouverture de la saison qui devait être proposé samedi et dimanche au public Niçois, au plus grand regret de Bertrand Rossi, le directeur général de l’Opéra de Nice, qui déclarait encore il y a quelques jours à France 3 « Pour débuter la saison, je veux faire un grand spectacle d’ouverture avec toutes les forces vives, que ce soit les musiciens, des chanteurs internationaux et le ballet. Je souhaite proposer au public un florilège des meilleurs moments de la saison ».

 

Pour Bertrand Rossi, directeur général de l’Opéra de Nice, c’est « une grande désillusion »

Ce spectacle d’ouverture, « Réunion de famille », que devait présenter la comédienne Pauline Huriet, est donc reporté et rien ne dit que les prochaines représentations programmées en septembre, comme l’« hommage au comte de Cessole » (extraits de morceaux de Berlioz, Verdi, Paganini, Wagner…) mercredi 16 septembre, pourront avoir lieu. Bertrand Rossi a pris acte de cette décision mais ne cache pas sa déception. « Il n’y a aucun cluster. Des tests quotidiens sont effectués. Il y a eu quelques cas positifs, mais nous avons respecté le protocole. On s’apprêtait à répéter tout à fait normalement. On ferme à la suite des annonces du maire. C’est une grande désillusion, c’était enfin le dénouement de longs mois de travail » a ainsi déclaré le directeur général à Nice-Matin.

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique