Opération #Eurobalcon: le rendez-vous des musiciens chaque vendredi à 19h

À l’initiative des Conservatoires Nationaux Supérieurs de Musique et de Danse de Paris et Lyon, musiciens et chanteurs, amateurs comme professionnels sont appelés à faire retentir tous les vendredis soir à 19h, depuis leur balcon ou leur fenêtre, le célèbre prélude du Te Deum de Marc-Antoine Charpentier.

 

Un moment symbolique de rencontre entre les musiciens et le public

Pendant très longtemps, le prélude du Te Deum de Marc-Antoine Charpentier, grand compositeur français de musique baroque de la fin du XVIIsiècle, fut le générique de l’Eurovision (réseau multi-service d’échange entre différentes chaines télévisions européennes). À partir de vendredi, il pourrait devenir l’hymne de résistance à la pandémie de coronavirus des musiciens en Europe. C’est en tout cas le vœu des Conservatoires Nationaux Supérieurs de Musique et de Danse (CNSMD) de Paris et Lyon qui s’associent pour lancer l’opération #Eurobalcon, un moment symbolique de rencontre entre leurs étudiants musiciens, leurs enseignants et le public, et plus largement entre tous ceux qui jouent d’un instrument ou qui chantent.

 

Que toute l’Europe se mette à l’#Eurobalcon !

Dans leur communiqué, les 2 instances instigatrices de l’opération #Eurobalcon expliquent que « Depuis plusieurs semaines, comme une immense majorité de la population européenne, les musiciens, tout comme leurs collègues danseurs, sont confinés à domicile. Eux dont l’art est essentiellement fondé sur la rencontre, les répétitions, la pratique collective sont actuellement en pleine préparation des concours d’orchestre, des examens et des concerts. En plus de l’isolement que nous partageons tous, ils ont souvent des difficultés pour combiner en habitat urbain le respect de leur voisinage et les nombreuses heures quotidiennes de travail nécessaires à la pratique de leur art. Des difficultés que les étudiants partagent avec leurs enseignants et avec beaucoup de musiciens professionnels. Des difficultés qui n’empêchent pas musiciens et danseurs de continuer de s’exprimer, notamment sur les réseaux sociaux, de fédérer autour de leur art et de s’associer au soutien de la population et des soignants, à leur façon ».

 

À lire aussi

Partant de ce constat, les deux Conservatoires proposent donc, jusqu’à la fin du confinement, de jouer et/ou chanter tous les vendredis soir à 19h pendant 1 mn 30, au balcon ou à la fenêtre, le prélude du Te Deum de Marc-Antoine Charpentier en complicité avec le Centre de musique baroque de Versailles, qui s’est chargé d’éditer la partition (à télécharger) en plusieurs versions, afin que chacun y accède facilement. Un morceau à jouer seul ou à plusieurs, à l’unisson ou avec toutes les parties d’un orchestre. Une initiative que ses organisateurs souhaite voir dépasser les frontières de sorte que « toute l’Europe s’en empare ! »

 

Philippe Gault