Opéra de Bordeaux : Laurent Croizier affirme que « continuer à jouer est essentiel »

Laurent Croizier, le directeur des publics adjoint de l’Opéra de Bordeaux est l’invité du Journal du Classique ce jeudi 7 janvier, à l’occasion de la diffusion samedi, sur Radio Classique, d’un concert de l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine.

 

Un concert dédié à Rachmaninov sera diffusé samedi 9 janvier sur Radio Classique

Derrière les portes fermées de certains théâtres, l’activité demeure intense. C’est le cas à l’Opéra de Bordeaux où l’orchestre n’a cessé de jouer, depuis l’instauration du second confinement, où des productions lyriques et des ballets continuent à voir le jour et à toucher le public grâce à la captation. L’opéra Pelléas et Mélisande de Debussy, qui devait être donné en novembre dernier, a fait l’objet d’un enregistrement discographique et plusieurs concerts de l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine, donnés à huis clos, sont diffusés sur Radio Classique.

 

A lire aussi

 

Le 3 décembre dernier, Paul Daniel dirigeait ainsi ses musiciens dans un formidable programme entièrement dédié à Rachmaninov dont vous pourrez profiter samedi à 21h sur notre antenne. Pour Laurent Croizier, « continuer à jouer est d’autant plus essentiel qu’une maison d’opéra est une sorte de navire qui ne peut redémarrer avec un degré d’exigence artistique élevé du jour au lendemain. Pour maintenir ce niveau d’excellence, il faut pouvoir travailler tous les jours. C’est un travail de fond ! »
Et en ce mois de janvier, l’effervescence règne encore à l’Opéra de Bordeaux : un enregistrement discographique autour de Rossini est en cours, les répétions d’un opéra Bouffe d’Hervé programmé pour la fin du mois ont commencé, tandis que le ballet comme le chœur se tiennent prêts à reprendre leurs activités et que les projets d’actions culturelles continuent à se développer.

Laure Mézan

Réécoutez l’intégralité du Journal du Classique en cliquant ici

Retrouvez l’actualité du Classique