L’exposition Léonard De Vinci vient d’ouvrir ses portes au Louvre et c’est un événement historique

De Vinci c’est une star. C’est à la fois le père de la Joconde qui est l’un des tableaux les plus célèbres au monde, le tableau devant lequel on fait le plus de selfies au Louvre. C’est un peintre au talent fou mais à la production microscopique. On ne lui connait qu’une quinzaine d’œuvres, guère plus. Et Le Louvre a réussi l’exploit d’en réunir une dizaine à l’occasion d’une exposition événement dont on va parler dans le monde entier.

 

Exposition Léonard De Vinci : en quoi est-ce compliqué de monter une telle exposition ?

C’est difficile de faire une expo de Vinci déjà parce qu’il a produit peu de tableaux ou de dessins. Du coup, on a pas beaucoup de matière première. Et pour avoir le peu qui est disponible il faut aller frapper à la porte de musées ou de collectionneurs privés en leur demandant de prêter ce qu’ils ont souvent de plus précieux. Le Louvre a du en appeler par exemple à la générosité de la Reine d’Angleterre qui a prêté 24 de ses dessins.

 

 

Est-ce qu’une telle exposition c’est forcément rentable ?

Non c’est même assuré de ne pas l’être. D’abord parce que cela coute horriblement cher à organiser. Transporter et assurer les œuvres coûte de plus en plus cher. Surtout que les primes d’assurance dépendent de la cote de l’artiste et comme la dernière vente aux enchères du Salvator Mundi qui est considéré comme une des œuvres du génial florentin a battu tous les records à 450 millions de dollars, les tarifs d’assurance ont flambé. Ensuite, l’exposition qui a lieu dans l’espace des expositions temporaires ne pourra pas accueillir beaucoup plus de 500.000 personnes en 4 mois. On est pas dans le cadre d’une gigantesque expo au Grand Palais, à la Villette ou Porte de Versailles qui peuvent accueillir un million de visiteurs. Et puis enfin, la rentabilité des grandes expo se fait en général sur le fait qu’elles voyagent de Paris à Tokyo en passant par Londres et New York. Mais là, cette expo ne quittera pas Paris parce que trop d’œuvres à commencer par la Joconde ou la Vierge aux Rochers ne peuvent pas prendre l’avion.

 

 

Alors pourquoi le Louvre monte cette exposition ?

Parce que c’est bon pour son image. Ça peut attirer plus de visiteurs au Louvre en général et le Louvre vend aussi des services, son savoir-faire muséal, à d’autres. Et là, ça prouve qu’ils sont bons. C’est un peu aussi une expo vitrine. Et puis ça va générer des ventes de produits dérivés. Rien que sur la Joconde, il y a 170 produits référencés. Et ça c’est très rentable.

 

David Barroux

 

Plus d’articles sur le décryptage économique de David Barroux