Le patron de Nike vient d’annoncer son départ…

Mark Parker qui était à la tête du numéro un mondial du sport a annoncé qu’il allait prendre un peu de recul. Il ne s’en va pas complétement puisqu’il va rester président du conseil d’administration mais il va céder les commandes opérationnelles à John Donahoe.

 

Mark Parker était aux mannettes de Niker depuis 13 ans

C’est un moment important dans l’histoire de Nike car Parker n’était que le troisième président de cette marque qui a révolutionné le sportswear et il était quand même aux manettes depuis 13 ans.

 

 

Pourquoi est-ce qu’il prend du recul ?

Les mauvaises langues vous diront que ce départ arrive après une polémique sur le dopage. On a accusé un coach qui était proche de Nike d’avoir un peu trop trempé dans des pratiques douteuses. Mais je ne pense pas que ce soit la véritable raison. C’est sans doute plutôt que Nike arrive à la fin d’un cycle et doit en enclencher un nouveau. Dans le design, la mode, l’équipement des sportifs comme des jeunes urbains, Nike a déjà réussi. Ce qu’il faut changer maintenant c’est mettre l’accent sur la vente directe et la connaissance des consommateurs. La nouvelle priorité du groupe c’est la vente sur Internet et l’électronique. Avant, Nike était peu en contact direct avec le consommateur final. Il avait quelques magasins vitrines mais sinon il passait par des distributeurs intermédiaires. Aujourd’hui avec le Net et les chaussures connectées, Nike peut nouer une relation directe. Et quand on a moins d’intermédiaires, on connait mieux son client et on peut lui faire des offres personnalisées plus pertinentes et on n’a pas à partager les marges avec des distributeurs.

 

 

 

Et le nouveau patron a le profil pour relever ce défi ?

Il a été patron de eBay de 2008 à 2015, c’est donc quelqu’un qui connait Internet et qui sait aussi comment un concurrent comme Amazon peut vous faire du mal. Il a aussi baigné dans la culture de la Silicon Valley. Il est donc armé pour gérer les défis de l’innovation. Et puis son gros avantage c’est qu’il arrive à la tête d’une entreprise qui va bien. Qui va passer cette année la barre des 40 milliards de dollars et réalise déjà 15% de son chiffre d’affaires sur Internet. Dans le match qui l’oppose à Adidas, Nike a pas mal d’avance.

 

David Barroux

 

Plus d’articles sur le décryptage économique de David Barroux