Laurent Bayle se prépare à une réouverture de la Philharmonie de Paris en janvier

Laurent Bayle, le président de la Philharmonie de Paris, espère une reprise de l’activité de l’institution début janvier, après le confinement. Le personnel reste mobilisé, motivé et impatient de retrouver le public quand la crise de la Covid-19 sera finie. D’ici là, concerts enregistrés par l’orchestre de Paris et récitals sont proposés en ligne.

Selon Laurent Bayle, « On ne va pas tout réinventer après la crise sanitaire »

Invité le 9 novembre de Claire Chazal dans son émission « Passage des arts » sur France 5, Laurent Bayle n’a pas caché qu’une sortie de confinement avant la fin de l’année lui semble peu probable et qu’il espère une reprise de l’activité de la Philharmonie de Paris plutôt début janvier. Pour le président de l’institution, qui souligne que le personnel de l’établissement (600 personnes) reste mobilisé et motivé, « Il ne doit pas y avoir l’idée qu’après la crise du Covid 19 on doit tout réinventer ».

A lire aussi

 

Selon Laurent Bayle, cette sortie de crise sanitaire doit avant tout être l’occasion de « réhabiliter les valeurs humanistes qui existent et que la culture porte, à la Philharmonie et ailleurs » et d’énumérer ces valeurs : lien avec le public, diversité dans l’art et renforcement de la présence des femmes chefs d’orchestre et compositrices dans la programmation.

 

L’Orchestre de Paris enregistrera des œuvres de Gustav Mahler et Pascal Dusapin en novembre

Une réouverture espérée en janvier mais d’ici là, pour Laurent Bayle, « ils nous faut tenter de nous adapter ». Ce que la Philharmonie de Paris fait en proposant, en ligne et en streaming sur son site et sur la plateforme Arte Concert, des concerts, comme celui, enregistré le 5 novembre par le pianiste Alexandre Tharaud avec l’ensemble Le balcon qui ont joué des concertos de Bach, Mozart et Oscar Strasnoy. À partir du 18 novembre, l’Orchestre de Paris (en résidence à la Philharmonie) sera mis à contribution. À commencer par une représentation de la 9Symphonie de Gustav Mahler, dirigée par le futur directeur musical de l’établissement, le chef d’orchestre finlandais Klaus Makela, et, à la fin du mois de novembre, avec « Penthesilea », l’opéra-concert de Pascal Dusapin, le compositeur lorrain dont une œuvre originale a été jouée le 11 novembre lors de l’entrée de Maurice Genevoix au Panthéon.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique