Lucia Ronchetti, 1ère femme nommée à la direction de la Biennale Musicale de Venise

© Jean Radel

Lucia Ronchetti a été nommée directrice artistique de la Biennale Musicale de Venise pour 4 ans. La compositrice italienne sera la 1ère femme à diriger le Festival international de musique contemporaine vénitien créé en 1930.

 

Lucia Ronchetti a été formée à Paris par Gérard Grisey

À 57 ans, la compositrice romaine Lucia Ronchetti succède à Ivan Fedele qui occupe ce poste depuis 2017. Ce sera la 1ère femme à occuper les fonctions de directrice artistique du festival international de musique contemporaine qui se tient dans le cadre de la Biennale de Venise. Née à Rome, et formée à la composition et à l’informatique musicale à l’Accademia Santa Cecilia, Lucia Ronchetti continue sa formation à Paris avec Gérard Grisey, à l’Ircam et à la Sorbonne avec François Lesure, avant de terminer ses études à New York, à l’invitation de Tristan Murail. Régulièrement compositrice en résidence, à Berlin, Zürich, Boston, Fribourg, Stuttgart ou Paris (Cité internationale des arts, Fondation Nadia Boulanger, Fondation des Treilles).

A lire aussi

 

À Paris Lucia Ronchetti a été jouée 2 fois cette année, pour le défilé Christian Dior et à la Philharmonie par l’ensemble vocal Sequenza 9.3 dirigé par Catherine Simonpietri. En 2021, son opéra « Inferno » sera donné en 1ère mondiale à l’Opéra Théâtre de Francfort et « Les Aventures de Pinocchio », déjà jouées en 2019 à Nantes, Angers et Rennes, seront proposées pour la 1re fois en Allemagne au Staatsoper Unter den Linden de Berlin.

 

Lucia Ronchetti, dirigera la Biennale Musicale de Venise jusqu’en 2024

Lucia Ronchetti a été nommée pour 4 ans, jusqu’en 2024, à Venise et c’est donc elle qui encadrera les projets thématiques déjà programmés. L’édition 2021 s’intitule « Choruses » et vise à représenter la complexité de l’utilisation de la voix, des œuvres vocales historiques monumentales des dernières décennies aux récentes compositions a cappella pour chœur et ensemble vocal.

A lire aussi

 

En 2022, pour « Out of scene », le festival sera consacré au théâtre instrumental avec des expériences de théâtre musical dans des sites spécifiques. Place à « l’objet sonore » en 2023 pour « Micro-Music » qui s’intéressera aux frontières passées et nouvelles dans le traitement du son et sa diffusion. Enfin en 2024, la Biennale de Venise proposera « Absolute Music », un éclairage artistique sur les nouvelles esthétiques du langage musical absolu.

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique