Mort à 57 ans de l’altiste Christophe Desjardins, engagé dans la création musicale contemporaine

Christophe Desjardins, altiste engagé dans la création musicale contemporaine, qui a créé ou participé à la création d’œuvres de Berio, Boulez, Levinas et Rihm, est mort jeudi d’un cancer à l’âge de 57 ans, a annoncé samedi sa famille.

Christophe Desjardins était un interprète recherché, notamment des œuvres de Pierre Boulez

Christophe Desjardins, altiste, s’est toujours engagé avec constance et passion dans 2 domaines complémentaires : la création, pour laquelle il fut un interprète très recherché des compositeurs contemporains les plus réputés, et la diffusion du répertoire de son instrument auprès du plus large public. Il a créé nombre d’œuvres en soliste, notamment de Berio, Boulez, Boesmans, Jarrell, Fedele, Nunes, Manoury, Pesson, Levinas, Harvey, Stroppa, Pintscher, Widmann, Cresta, Sebastiani et Rihm. Il a joué en soliste avec des orchestres comme le Concertgebouw d’Amsterdam, les NDR, WDR et SWR Sinfonie Orchestern, l’Orchestre de la Fondation Toscanini, l’Orchestre National de Lyon, l’Orchestre Symphonique Portugais et bien d’autres ensembles et orchestres en Europe. Tout au long de sa carrière, il a développé une relation avec plusieurs ensembles vocaux avec lesquels il joue en soliste: Helsinki Chamber Choir, Les Cris de Paris, l’Ensemble Solistes XXI.

 

Maurizio Pollini fit appel à Christophe Desjardins pour un cycle de musique de chambre

Né en 1962, Christophe Desjardin fut d’abord soliste à l’Orchestre de La Monnaie (Bruxelles), puis occupa le même poste à l’Ensemble Intercontemporain entre 1990 et 2010. Originaire de Caen, il s’est passionné pour les rapports de son instrument avec l’électroacoustique, et a utilisé le procédé du re-recording afin de démultiplier son alto. Il a réalisé plusieurs dizaines de disques, et interprété les œuvres des plus grands créateurs de son temps. Sa discographie reflète la singularité de son parcours; les disques qu’il a conçus et enregistrés pour le label Aeon ont reçu les plus hautes récompense.

 

A lire aussi

 

Sa discographie inclut par ailleurs plus d’une trentaine de disques réalisés au sein de l’Ensemble Intercontemporain. Maurizio Pollini fit appel a lui pour le cycle de musique de chambre Pollini Perspectives, accueilli dans les plus grandes salles à partir de l’été 2011. Par ailleurs il joue régulièrement avec Teodoro Anzellotti, accordéoniste, Daniel Ciampolini, percussionniste, Philippe Cassard et Wilhem Latchoumia, pianistes. Pour faire découvrir et percevoir autrement la musique, il crée des spectacles avec d’autres arts, poésie, danse, vidéo: Il était une fois l’alto, Alto/Multiples, Harold et son double, Chansons d’altiste, Caldo Disio. Christophe Desjardins jouait sur un alto de Francesco Goffriller, fait à Venise vers 1730. Il a été professeur à la Hochschule de Detmold (Allemagne) et enseignait au CNSMD de Lyon depuis 2011.

 

 Philippe Gault (avec AFP)

 

Retrouvez l’actualité du Classique