Des distributeurs automatiques de musique

Pas de barres chocolatées, de sodas ou de paquets de chips dans le distributeur automatique installé dans un collège du Minnesota mais des cordes de guitare, de violon, des anches de hautbois ou de la colophane. La musique en libre-service 24h/24, un mode de distribution culturel qui se développe.

Des cordes de guitare et de la colophane en libre-service

Ça se passe au St Olaf College, une école privée d’art de Northfield, dans le Minnesota, dont fut issue une des premières formations musicales scolaires américaine à faire une tournée de concerts à l’étranger (en Norvège en 1906) et dans laquelle ont été créés de grands ensembles comme le Metropolitan Symphony Orchestra, le Minnesota Symphonic Winds ou le groupe choral Cantus. Le distributeur automatique y est donc le bienvenu. Outre des cordes pour guitares, violons et violoncelles, hanches pour instruments à vents, on peut y trouver également des produits d’entretiens comme la colophane utilisée pour les instruments à cordes frottées (mais également pour les chaussons des danseurs classique et dans certains sports) ou de l’huile pour soupapes et pistons d’instruments à vent. Une initiative qui ravit les usagers comme ce musicien qui écrit sur une plateforme communautaire « J’étais à St Olaf pour une audition de cor et j’ai pu acheter de l’huile au distributeur pour 7 $ »

Un distributeur automatique ouvert 24h/24 à Melbourne

Le distributeur automatique d’accessoire et produits pour instruments de musique de St Olaf n’est pas un cas isolé. Depuis 2 ans, la bouitique spécialisée Clingan Guitar Tone, à Melbourne, en Australie, a installé, devant son magasin son distributeur automatique « Tone Shop ». On peut y acheter jour et nuit des cordes pour guitares acoustiques et électriques, des sangles et des capodastres mais également des baguettes de batterie, des accordeurs… On peut même remplir un formulaire pour suggérer des produits à ajouter au distributeur automatique.

 

Un distributeur de mini-cassettes à Austin

Plus originale et inédite encore l’initiative de la société texane The Nine qui veut profiter du retour en vogue des mini-cassettes et a installé un distributeur automatique de cassettes enregistrées dans une galerie commerçante d’Austin. Pour des prix variant entre 9 et 25 dollars, on peut acheter des enregistrements d’artistes emblématiques rock et pop (Pink Floyd, Sonic Youth, Nirvana…) de musiques de films (Space Jam, Beetlejuice). Pas encore d’enregistrements de Beethoven ou Mozart mais le distributeur y réfléchit.

Un mode de distribution qui n’est pas encore arrivé en France où ce sont plutôt des appareils à vocation alimentaires qui se développent puisqu’on trouve désormais dans l’hexagone des distributeurs automatiques de pain, d’œufs frais, d’huitres, de pizzas, de frites, de fromage ou de pâtes fraîches.

 

Philippe Gault  

 

Retrouvez plus d’articles d’actualité