Covid 19 : L’Italie prend une décision radicale concernant les salles de spectacle et de concert

Wikimedia Commons Governo italiano

Giuseppe Conte, le Premier ministre italien est confronté à une importante hausse des cas de coronavirus dans la péninsule. Il a annoncé de nouvelles mesures de restrictions et notamment la fermeture, à partir de ce lundi, des salles de spectacle jusqu’au 24 novembre.

Crise du coronavirus : Une décision « particulièrement difficile » prise par l’exécutif italien

Comme c’est le cas dans de nombreux pays européens, l’Italie est confrontée à une hausse très significative des cas de Covid-19 (plus de 21 000 pour la seule journée de samedi). Une dégradation de la situation sanitaire qui a conduit le Premier ministre Giuseppe Conte à annoncer un certain nombre de nouvelles mesures de restrictions. Parmi celles-ci, la suspension des spectacles ouverts au public à partir de ce lundi. Une décision qui s’applique aux spectacles en extérieur mais également à ceux proposés au cinéma, au théâtre et dans les salles de concert qui devront donc rester fermées jusqu’au 24 novembre.

A lire aussi

 

Dans son discours, Giuseppe Conte a admis que cette décision avait été « particulièrement difficile à prendre l’exécutif car le monde de la culture souffre depuis des mois ». Sur Twitter, Dario Franceschini, le ministre du patrimoine culturel et du Tourisme, a ajouté « La fermeture des salles de spectacle et des cinémas est une douleur. Mais aujourd’hui, la priorité absolue est de protéger la vie et la santé de tous, avec toutes les mesures possibles. Nous travaillerons pour faire en sorte que la fermeture soit aussi courte que possible et nous soutiendrons les entreprises et les travailleurs de la culture ».

La Scala de Milan contrainte d’annuler le récital d’Anna Netrebko

Il faut rappeler qu’après un confinement très strict de trois mois, les salles de concert avaient pu rouvrir mi-juin mais avec une jauge très basse (200 spectateurs maximum). Les grandes institutions musicales italiennes n’ont pas tardé à réagir et s’adapter. Sur Facebook, la Scala de Milan, qui n’avait repris que la 4 septembre, prévient les spectateurs en possession de billets pour les spectacles programmés pendant cette période (notamment le ballet « Giselle », « La Bohème » de Puccini et un récital d’Anna Netrebko) seront prévenus individuellement des modalités de remboursement.

A lire aussi

 

À Naples où le Teatro di San Carlo avait adapté les horaires des représentations ce week-end de « La Traviata » de Verdi, les suivantes, les 27 et 28, sont évidemment annulées, tout comme les concerts que devait donner l’orchestre napolitain dirigé par Riccardo Muti du 7 au 11 novembre, les représentations de « La Bohème » et le récital du pianiste français Jean-Yves Thibaudet, le 18 novembre, en hommage à Aldo Ciccolini, mort il y a 5 ans.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique