Covid 19 : Faudra-t-il imposer le vaccin aux Français ?

La contrainte pour vaincre le virus, c’est la Une de la Dépêche du Midi. Vacciné de gré ou de force ? Vous imaginez une campagne de vaccination obligatoire en France ? Alors que les candidats vaccins arrivent dans la dernière ligne droite, la plupart de vos journaux et magazine triomphent.

 

Covid 19 : Gérard Larcher (LR) et Yannick Jadot (EELV) se sont prononcés en faveur d’une vaccination obligatoire

L’Express titre L’espoir enfin, le Point évoque même L’après vaccin ! Le problème, à en croire la Dépêche du Midi, ce n’est pas le vaccin, c’est l’acceptation vaccinale. C’est là qu’il y a de quoi s’inquiéter. La défiance est telle en France que certains se posent la question de sanctionner ceux qui refuseraient le traitement.

A lire aussi

 

Gérard Larcher (LR) ou Yannick Jadot (EELV) se sont prononcés en faveur d’une vaccination obligatoire. « C’est le meilleur moyen de braquer les gens », explique le professeur Philippe Sansonetti à la Dépêche, « mieux vaut faire de la pédagogie pour donner confiance, respecter le principe de transparence et encourager l’adhésion du public ». Marianne et Ouest France sont sur cette ligne. Ouest-France explique où l’on en est des différents vaccins tandis que Marianne n’a pas peur du débat : Covid, les questions interdites, les réponses délirantes titre l’hebdomadaire.

 

Hold up, le documentaire polémique qui décrit un complot autour du Covid 19

Ailleurs dans la presse, on bataille au sujet du documentaire Hold up, 3 millions de vues et davantage cette semaine. Plus exactement on s’évertue à en démonter les thèses complotistes. Jacques Attali dans les Echos, le Parisien Week-end en décrypte les principaux bobards, mais dans Libération, l’enseignant Julien Cueille, auteur d’un livre sur le sujet se demande si une société n’a pas les complotistes qu’elle mérite. Et plus on tape sur Hold Up, plus la vidéo a du succès. Comme dans la version américaine de Vanity Fair, le portrait de ce complotiste atteint de Covid, malade, hospitalisé et qui continue à expliquer que le virus n’existe pas.

David Abiker

 

Retrouvez l’actualité du Classique