Festival : Que prévoit Glyndebourne pour 2021 ?

Malgré les incertitudes liées à l’évolution de la pandémie de Covid 19 qui continue de toucher la Grande-Bretagne, le Festival de Glyndebourne a confirmé les principaux événements de sa programmation pour la prochaine édition de l’événement qui débutera en mai 2021.

 

Verdi, Rossini et Janacek parmi les nouvelles productions à Glyndebourne

Contraints de réduire drastiquement la programmation de l’événement l’été dernier et ses représentations cet automne, les dirigeants du Festival de Glyndebourne n’en gardent pas moins le moral malgré la crise sanitaire qui perdure aussi en Grande-Bretagne et ont confirmé les grandes lignes de l’édition 2021 qui devrait se dérouler de mai à fin août. Pour son ouverture le 20 mai, le festival proposera l’opéra Katja Kabanova du compositeur tchèque Leos Janacek, un classique du XXe siècle qui n’a été joué qu’une seule fois à Glyndebourne il y a près de 20 ans. Sur scène, les belles voix de la soprano tchèque Katerina Knezikova, du ténor britannique David Butt Philip et de la mezzo-soprano suédoise Katarina Dalayman accompagnées par le London Philharmonic Orchestra dirigé par Robin Ticciati (directeur musical du festival depuis 8 ans). Au programme également, une première à Glyndebourne, la production de Luisa Miller, opéra méconnu de Giuseppe Verdi, mais considéré comme précurseur de ses chefs-d’œuvre. C’est Christof Loy, le réalisateur en vogue qui assurera la mise en scène (il revient pour la 1ère fois dans le Sussex depuis 2002). Le ténor américain Charles Castronovo et le ténor italien Ivan Magri feront leurs débuts à Glyndebourne, aux côtés de la soprano russe Kristina Mkhitaryan sous la direction du chef Enrique Mazzola à la tête du London Philharmonic Orchestra.

A lire aussi

 

La troisième nouvelle production de la saison 2021 sera Le Turc en Italie, l’opéra bouffe de Gioachino Rossini interprété par la soprano russe Elena Tsallagova, le baryton italien Mattia Olivieri et la basse italienne Andrea Mastroni dans une mise en scène de la Française Mariame Clément. Parmi les autres temps forts, Tristan et Isolde de Richard Wagner, de retour à Glyndebourne pour la première fois depuis 2009 et, en clôture du festival, la reprise prévue des deux grands opéras de Mozart La Flûte enchantée et Cosi fan tutte .

Sheherazade Mary Christel Christie, premier bébé de Glyndebourne

Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, les responsables du festival anglais ont eu la grande fierté de pouvoir rendre publique la naissance, le 13 novembre, de Sheherazade Mary Christel Christie, 2e enfant de la soprano australienne Danielle de Niese et de son mari Gus Christie, directeur exécutif de l’institution. C’est le premier bébé (fille) de membres du Festival de Glyndebourne, depuis sa création il y a 54 ans.

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique