Coronavirus : Un robot a remis les bouquets de fleurs au Festival de piano de la Ruhr !

Photo Facebook Sven Lorenz

Le coronavirus et les consignes sanitaires n’ont pas eu raison de cette tradition. Les musiciens ont l’habitude de recevoir un bouquet de fleurs à la fin des concerts, mais lors du Festival de piano de la Ruhr c’est un robot qui les leur remet, de manière à respecter les mesures de distanciation sociale en vigueur.

 

Rudolf Buchbinder a ouvert l’édition 2020 du festival remanié

En raison de la crise du coronavirus, le Klavier-Festival Ruhr a dû, non seulement, réorganiser sa programmation avec seulement 17 concerts (en majorité des récitals et pas de grands orchestres) au lieu des 66 prévus mais, surtout, s’adapter aux mesures sanitaires mises en place en Allemagne depuis la réouverture des salles de concert. Ça passe évidemment par une jauge limitée en terme de spectateurs (200 maximum) mais également, de manière plus anecdotique, par une procédure spécifique pour la remise des fleurs aux musiciens à la fin de leur prestations. Pas question donc de leur remettre les bouquets de la main à la main mais plutôt à distance, lancés par des mains désinfectées et gantées ou, plus surprenant, apportés sur scène par un robot.

A lire aussi

 

C’est ce qui s’est passé le 4 juin à Bochum lors du concert d’ouverture donné par le pianiste autrichien Rudolf Buchbinder qui s’est vu remettre un bouquet par le robot Rub après son interprétation des Nouvelles Variations Diabelli (qu’il donnera le 21 novembre à la Philharmonie de Paris). Le 24 juin, le jeune pianiste allemand Alexander Krichel, appelé à remplacer Nicola Benedetti et Jean-Yves Thibaudet retenus aux États-Unis, a même entamé un échange avec le robot auquel il a adressé 2 bises… à distance.

Le concert d’Anne-Sophie Mutter à Essen reporté à Septembre

Considéré comme l’un des plus importants festivals de piano (classique et jazz) du monde, le Klavier-Festival Ruhr, auquel ont participé tous les grands noms du piano tels Alfred Brendel, Daniel Barenboim, Hélène Grimaud, Evgeny Kissin, Chick Corea, Sir András Schiff… avait pourtant prévu de proposer une édition prestigieuse cette année du 21 avril au 11 juillet avec, notamment, les œuvres complètes de Ludwig van Beethoven pour piano, à l’occasion du 250anniversaire de sa naissance.

A lire aussi

 

Mais la crise du coronavirus à contraint les organisateurs à réduire considérablement leur programmation. Une quarantaine de concerts prévus pour avril, mai et juin ont ainsi été annulés ou reportés à l’automne. Ce sera, notamment, le cas du récital très attendu qu’Anne-Sophie Mutter devait donner à Essen le 22 juin et qui est reprogrammé le 18 septembre. D’ici-là, les fidèles du festival allemand pourront, malgré tout, assister aux récitals de grands pianistes comme Kit Armstrong, Jan Lisiecki (avec le baryton Mattias Goerne) ou encore Evgueni Kissin.

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique