Coronavirus : Qui remplacera Donald Trump s’il tombe malade ? – La chronique de Laurence Haïm

Le bilan des décès dus au coronavirus atteint près de 15000 morts aux Etats-Unis. 400000 cas ont été répertoriés depuis le début de la crise. Que se passerait-il si Donald Trump, infecté par le virus, ne pouvait plus assurer sa présidence ?

 

Donald Trump et Mike Pence empêchés, la démocrate Nancy Pelosi deviendrait présidente des USA

A Washington, pour égayer les conversations de confinement, il existe désormais le jeu du pire. Au cas où, que se passerait-il si Donald Trump 73 ans, tombait malade. Dans cette capitale impitoyable, chacun se veut prêt. Si le président des Etats-Unis ne peut plus assurer ses fonctions, le vice-président Mike Pence le remplacera jusqu’au 20 janvier 2021. L’article 20 de la Constitution précise que le vice-président ou le président restent quoi qu’il arrive au pouvoir jusqu’à l’investiture en janvier.

 

à lire aussi

 

Si Mike Pence, 60 ans, ne peut plus gouverner, Nancy Pelosi devient alors président des Etats-Unis, car elle est chef de la majorité à la Chambre des représentants et 3e sur la liste selon la Constitution. Au cas où Nancy Pelosi, 79 ans, ne peut plus assurer, l’élection présidentielle aura toujours lieu, avec des grands électeurs désignés par les 50 Etats, et qui à la majorité absolue et au suffrage universel doivent voter pour le président.

 

à lire aussi

 

Au cas où ses grands électeurs sont hospitalisés et ne peuvent voter que virtuellement, le pire chaos est toujours envisagé, selon les experts constitutionnels, le sénateur le plus âgé du parti majoritaire du Sénat devient alors président. A cette heure, il s’appelle Chuck Grassley, sénateur Républicain de l’Iowa, il a 86 ans. Au cas où il disparaîtrait, personne ne sait qui deviendra président des Etats-Unis.

 

Laurence Haïm