Coronavirus : la Scala de Milan en quarantaine

Alors que le cap des 100 morts a été dépassé en Italie, la direction du Teatro alla Scala de Milan indique qu’un deuxième cas positif au coronavirus a été identifié et placé en quarantaine. L’institution lombarde a demandé à tous ses employés de rester chez eux.

 

La Scala fermée jusqu’au 11 mars

Le 1er cas de personne infectée par le Covid-19 au sein de l’institution milanaise avait été détecté le 12 février. Il s’agissait d’un choriste qui s’était senti mal lors d’une représentation mais qui s’est rétabli par la suite.

 

A lire aussi

 

Le second cas concerne un jeune ténor, membre de l’académie de la Scala, qui a ressenti les premiers symptômes le 26 février tout comme une vingtaine d’autres employés de la Scala mais seul le cas du chanteur s’est révélé positif au virus. D’où la décision, en fin de semaine dernière par la direction, de la prolongation de la fermeture au public de l’opéra milanais jusqu’au 11 mars.

 

Les employés de la Scala contraints de rester chez eux

Drôle d’entrée en fonction pour Dominique Meyer, le nouveau surintendant de la Scala, qui, dès son arrivée en Lombardie dimanche, s’est trouvé confronté à un épisode sans précédent dans l’histoire du Teatro. Son 1er acte aura donc été d’adresser un courrier à tous les employés de l’institution pour leur demander de rester chez eux. Seuls quelques cadres supérieurs et le personnel médical sont autorisés à venir travailler au sein de l’opéra Piermarini.

 

A lire aussi

 

Dans un communiqué, la direction de la Scala remercie « son public et tous les employés pour la sérénité avec laquelle ils font face à un moment qui oblige chacun à faire preuve de sens des responsabilités collectives ». Autre problème à gérer pour Dominique Meyer, le manque à gagner dû à l’annulation des représentations des 8 et 11 mars du « Salomé » de Richard Strauss dirigé par Riccardo Chailly sur une mise en scène de Damiano Michieletto, d’autant qu’un reprise à partir du 12 n’est pas garantie alors que les répétitions ne peuvent avoir lieu. Selon des spécialistes, les pertes pour la Scala sont estimées à 1 million d’euros par semaine sans spectacle. À ce jour en Italie, pays européen le plus touché (19 régions sur 20 concernées), le coronavirus a provoqué la mort de plus de 100 personnes et plus de 3000 cas de patients infectés ont été confirmés. Le gouvernement italien a ordonné la fermeture de toutes les écoles et universités jusqu’au 15 mars.

 

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique