Accords entre Israël, les Emirats Arabes Unis et Bahreïn : « d’autres pays vont s’agréger », assure Bernard Kouchner

Bernard Kouchner, ancien ministre des Affaires Etrangères était l’invité de Guillaume Durand ce mercredi 16 septembre. Réagissant à l’accord signé à la Maison Blanche entre Israël, les Emirats Arabes Unis et Bahreïn, il salue « des progrès après 20 ans d’attente ». Il estime que même s’il reste des pays réticents, « ça s’arrange », et que deux ou trois autres états importants devraient signer cet accord.

 

« C’est Trump qui l’a fait », souligne Bernard Kouchner

Alors que les Emirats arabes unis et Bahreïn ont signé un accord avec Israël à la Maison Blanche, peut-on parler d’un moment historique ? A cette question de Guillaume Durand, Bernard Kouchner hésite, puis répond, embarrassé : « oui… à son échelle », reconnaissant que c’est « certainement un progrès ». Pour l’ancien chef du quai d’Orsay, 2 ou 3 autres pays importants pourraient s’agréger, et signer à leur tour cet accord. « Ça prend du poids, même s’il reste des pays réticents », a-t-il ajouté. Citant « le jeu tout à fait essentiel de l’Arabie Saoudite et de la Turquie », il précise « ça s’arrange. Ça ne pouvait pas toujours être dans le flou, la bataille, les morts ». 

A lire aussi

 

Après 20 ans sans grand progrès, Bernard Kouchner se félicite que ce soit « le moment », expliquant que beaucoup d’Arabes rencontrés dans les pays du Proche et Moyen-Orient ont « le sentiment que quelque chose se passe, que c’est, sinon le dernier, du moins l’avant-dernier épisode » des tensions dans la région. « Trump l’a fait », a-t-il lâché, insistant « si c’est lui qui l’a fait, c’est que les autres ne l’avaient pas fait », soulignant l’obstination du président des Etats-Unis, et saluant celle de son gendre Jared Kushner, « qui a été précis et a suivi sa feuille de route ». 

 

Coronavirus : 47% des Français pensent que le gouvernement n’en fait pas assez pour la santé

Celui qui fut également ministre de la Santé a dénoncé la cacophonie qui règne au sujet du coronavirus. Alors que les médecins sont divisés sur la stratégie à adopter, 47% des Français accusent le gouvernement de ne pas en faire assez pour la santé, selon un sondage BFMTV. Bernard Kouchner a évoqué le rôle des jeunes qui « enlèvent leur masque le soir pour faire la fête ». Reconnaissant qu’il s’agit d’« une espèce de bravade« , il juge aussi que les enjeux de la crise ne leur ont pas été assez bien expliqués, concluant : « la réalité, c’est que le masque protège surtout autrui! »

Béatrice Mouedine

 

Retrouvez les interviews politiques