Accord de Paris sur le climat : négociations marathon au Sommet européen pour respecter les objectifs

Le climat sera de nouveau au menu du sommet européen aujourd’hui et demain à Bruxelles. Les 27 dirigeants de l’UE entament leurs discussions sur un nouvel objectif de baisse des émissions de gaz à effet de serre en 2030. Ils doivent trouver un accord avant la fin de l’année.

 

La France et 10 autres pays plaident pour une réduction des gaz à effet de serre d’au moins 55% en 2030

Les 27 doivent trouver un moyen de respecter l’Accord de Paris qui prévoyait en 2015 que tous les pays relèvent leur ambition climatique avant la fin 2020 :  limiter le réchauffement climatique à 2 degrés. Pour atteindre les 1.5 degrés maximum de réchauffement, il faudrait viser au moins de 60% de réduction, c’est ce qu’a voté d’ailleurs le Parlement européen la semaine dernière. La Commission européenne propose elle, 55% contre 40% aujourd’hui. Les dirigeants doivent désormais s’entendre et ça n’est pas gagné.

 

A lire aussi

 

Accord de Paris : Pascal Canfin veut mettre la Pologne devant ses responsabilités

Onze pays ont hier exprimé dans une lettre commune leur soutien à une baisse d’au moins 55%, dont France, l’Espagne le Portugal ou encore plusieurs pays scandinaves. Les autres devraient suivre, mais deux pays pourraient refuser : La République Tchèque et la surtout la Pologne, encore très dépendante du charbon. Varsovie estime que cela va trop vite et parle déjà d’une proposition alarmante. Pascal Canfin est le président de la Commission environnement du Parlement européen, il demande à l’Allemagne, qui assure en ce moment la présidence du Conseil de l’Union Européenne, de s’assurer du soutien de tous les autres pays et de mettre la Pologne devant ses responsabilités.

Ecoutez 3 minutes pour la planète de Baptiste Gaborit

 

Retrouvez l’actualité du Classique