Emmanuel Macron annonce un couvre-feu : qu’est-ce qui est prévu pour les salles de concert ?

©FNMF/N. MERGUI

Emmanuel Macron a annoncé un couvre-feu de 21h à 6h du matin à partir du samedi 17 octobre en Ile-de-France et dans 8 grandes métropoles où le virus évolue défavorablement. Pour les salles de concert et les théâtres, des « reprogrammations » seront étudiées pour que les spectacles se terminent plus tôt.

 

Couvre-feu instauré en Ile-de-France et à Lille, Grenoble, Lyon, Aix-Marseille, Rouen, Montpellier, Toulouse et Saint-Étienne

Après avoir fait un état des lieux de l’évolution inquiétante de la pandémie de coronavirus (20 000 nouveaux cas/jour) qui touche désormais l’ensemble du territoire français, Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles mesures de restriction sanitaire qui entreront en vigueur dès le samedi 17 octobre. Parmi ces mesures, un couvre-feu de 21h à 6h du matin qui sera instauré en Ile-de-France mais également dans 8 grandes métropoles où la situation sanitaire est particulièrement dégradée (zones d’alerte maximale), à savoir: Lille, Grenoble, Lyon, Aix-Marseille, Rouen, Montpellier, Toulouse et Saint-Etienne. Un couvre-feu instauré pour une durée théorique de 4 à 6 semaines.

 

A lire aussi

 

Interrogé sur les conséquences qu’engendrera ce couvre-feu dans les secteurs d’activité publique concernés, et notamment pour les théâtres et salles de concert, Emmanuel Macron a indiqué que des « re-programmations » seront étudiées (de sorte que les spectacles se terminent plus tôt) et que, dès vendredi, des dispositifs d’indemnisation supplémentaire devront faire l’objet de « concertations locales » de manière à « améliorer la réponse économique ». Parmi les 1ères réaction à cette annonce, celle du violoniste Renaud Capuçon qui interpelle Roselyne Bachelot pour lui faire part de son inquiétude sur la survie de la vie culturelle et musicale en France. Quelques minutes plus tard, la ministre de la Culture lui a répondu, toujours sur Twitter, l’assurant de son soutien et indiquant que des mesures d’accompagnement seront rapidement mises en place, en concertation avec les organisations représentatives.

 

Philippe Gault

Retrouvez l’actualité du Classique