À la Une : environnement, dérèglements climatiques, islam et radicalisation, Boris Johnson pressenti à Downing street

Chaque matin, Michel Grossiord décrypte l’actualité et vous partage sa Revue de Presse

Des appels à « ouvrir les yeux » face aux dérèglements climatiques et à l’islam conquérant

Ouvrir les yeux sur les dérèglements climatiques… La semaine caniculaire que nous vivons va évidemment affaiblir les climato-sceptiques… mais une partie de la presse (Les Échos, Valeurs Actuelles, Ouest-France…) exprime néanmoins son scepticisme sur une certaine vision de l’écologie.
Ouvrir les yeux sur l’infiltration de la République par l’islamisme radical, voire par tout simplement, comme l’écrit Le Figaro, par l’islam militant et conquérant. Le constat parlementaire sur la gangrène qui s’immisce dans tous les pans de la société est présenté comme un « rapport choc » par Le Figaro, « explosif » par La Provence, mais Le Monde évoque de son côté un « constat mesuré »…
C’est le pluralisme dans le traitement des sujets !

La radicalisation islamique

Le document des deux députés (révélé par Le Point la semaine dernière) multiplie les exemples sur une centaine de pages. Polices municipales et services de sécurité privée, hôpitaux, centres de soins, universités, associations sportives : dans tous ces secteurs, les signaux alarmants se multiplient.
Un exemple : 80 salariés d’Aéroports de Paris, pourtant connus pour leur radicalisation, ont accès aux zones les plus sensibles.
On lit aussi que des surveillants radicalisés ont été affectés à des centres pour mineurs.
Cela donne « le vertige », insiste Le Figaro qui attend sous la plume d’Yves Thréard un électrochoc, un signal de fermeté du Chef de l’Etat, mais Le Monde voit dans ce rapport (c’est d’ailleurs ce que disent ses auteurs), une situation plutôt sous contrôle…
Ouvrir les yeux sur une réalité mal perçue ou passée inaperçue, c’est ce à quoi nous invite aussi L’Express

La France infiltrée par Erdogan par une idéologie islamo-conservatrice

« Comment Erdogan infiltre la France », titre l’hebdo… Le président turc (son revers récent aux municipales d’Istanbul n’y change rien), s’applique via des structures communautaires réunissant sa diaspora à diffuser en France une idéologie islamo-conservatrice.
L’un de ses objectifs : les municipales de mars 2020 avec des candidats d’origine turc.
Les municipales vont-elles se dérouler sous l’ombre de l’islam politique ? L’Express revient sur l’Union des démocrates musulmans de France qui n’avait quasiment pas imprimé de bulletins de vote lors des Européennes du 26 mai, mais a fait des percées dans certaines villes, comme Maubeuge (plus de 6% des voix).

Percée de l’Union des démocrates musulmans de France aux Européennes

Maubeuge parmi d’autres villes…
Mantes la Jolie, La Courneuve, Gennevilliers, Villetaneuse… Le ministre de l’Intérieur a alerté sur le sujet lors d’un Conseil des ministres. L’Express s’interroge sur un scénario à la Houellebecq à l’échelle d’une ville l’an prochain. Dans Soumission, l’écrivain relate l’élection en France d’un président de la République issu d’un parti politique musulman.
Le président du Sénat, Gérard Larcher, évoque le scénario de victoires communautaires de mouvements refusant valeurs et principes démocratiques et républicains.
Parlons de l’environnement maintenant. Et du climat. Vous le disiez deux approches sur l’idée d’« ouvrir les yeux »…

Environnement et climat : urgence à agir pour tenir les objectifs de baisse d’émissions de gaz à effet de serre

Plus d’eau dans le Valenciennois et en Côte d’Or (A sec, titrent La Voix du Nord et Le Bien public).
La France peut -elle changer les choses ? demande Sud-Ouest alors que le projet de loi énergie et climat est examiné à l’Assemblée nationale.
La taxe carbone va-t-elle revenir ? (Les DNA)
Emmanuel Macron est poussé à en faire plus pour le climat, annoncent Les Échos (les objectifs de baisse d’émissions de gaz à effet de serre risquent de ne pas être tenus…) Mais Les Échos, sous la plume de Dominique Seux, défendent une idée que contestent d’autres journaux comme L’Humanité pour qui le capitalisme n’est pas soluble dans l’écologie : l’économie peut sauver le climat !
Dans beaucoup de domaines, la technologie peut apporter des solutions, si elle est couplée avec des réglementations fortes, avance Dominique Seux opposé à l’objectif véritable de certains partis et ONG : renverser l’économie de marché qui a pourtant amélioré la vie de milliards de personnes…

Technologie et réglementations fortes comme solutions pour sauver le climat ?

D’autres journaux font entendre leurs réserves.
Ouest-France défend l’élevage, qui a aussi un rôle positif pour la planète car les prairies stockent du carbone…
Valeurs Actuelles sort de son côté le canon contre « les charlatans de l’écologie », « le totalitarisme vert » qui jouent sur les peurs, interdisent le débat et embrigadent la jeunesse… « Portrait d’un totalitarisme qui vient »

Boris Johnson : un gaffeur aux portes du pouvoir à Downing street

Rire ou pleurer : deux attitudes possibles à la lecture des portraits de Boris Johnson bien parti pour entrer à Downing street…
De downing street à clowning street, s’amuse Le Canard Enchaîné
Un gaffeur aux portes du pouvoir, raconte Le Monde. Portrait qui est une succession de frasques, de galéjades, de gaffes, de mensonges (BoJo, résolument anti-européen, avait comme journaliste dénoncé un texte européen inventé par lui qui devait interdire les chips parfumées à la crevette, dont raffolent les classes populaires britanniques…)
Boris Johnson sera-t-il le Donald Trump britannique ?
Un de ses collègues député conservateur considère qu’il est un populiste superficiel…
Dans Le Monde, Sylvie Kauffman s’interroge : « Que laisse présager le duo explosif Donald Trump et Boris Johnson ? Vont-ils faire émerger un nouveau désordre sur la scène internationale ? »
Faut-il lancer comme face à la canicule « Tous aux abris » ?…

Michel Grossiord

Plus de Revue de Presse de Michel Grossiord