Sécheresse : Le recyclage des eaux usées, comment ça marche ?

istock

La sécheresse se poursuit en France. Alors que les robinets sont à sec dans certains villages français, le gouvernement s’efforce de pallier le manque d’eau dans les nappes phréatiques. Parmi les pistes explorées, il y a le recyclage des eaux usées.

Les eaux usées sont désinfectées et dépolluées avant d’être rejetées dans le milieu naturel

Pour le moment, moins de 1% des eaux usées dans l’hexagone sont réutilisées. C’est nettement moins que nos voisins espagnols et italiens, qui recyclent respectivement 14 et 8% de leurs ressources. Comment fonctionne le recyclage des eaux usées? Celles-ci sont désinfectées et dépolluées avant d’être rejetées dans le milieu naturel. Elles retombent ainsi dans les nappes phréatiques qui finissent de les filtrer. L’eau est finalement remise en circulation, mais cela demande du temps. Or, la situation presse, car le niveau des nappes continue de baisser. L’idée serait donc de traiter les eaux usées puis les remettre directement en circulation. Il y a quand même un bémol : les systèmes de traitement ne permettent pas pour l’instant de rendre ces eaux potables, en raison de risques microbiologiques.

A lire aussi

 

Il faudrait donc réserver les eaux usées à d’autres usages, comme l’arrosage des jardins, les douches ou encore les chasses d’eau. Cela demande tout de même de revoir notre rapport à l’eau et nos infrastructures. Fabienne Lagarde, enseignante chercheuse en chimie de l’environnement à l’université du Mans, explique que l’habitude d’utiliser l’eau potable pour tous les usages domestiques est très française. « Les pays qui traitent l’eau ont en général deux réseaux séparés : un potable et l’autre utilisé pour arroser les jardins », indique-t-elle. Autre piste à explorer selon la chercheuse : la récupération des eaux de pluie. Ces propositions pour les eaux traitées pourraient être étudiées rapidement par le gouvernement, qui a réuni ce 22 août un comité de suivi de la sécheresse en milieu agricole sous la houlette du ministre de l’Agriculture Marc Fesneau.

Anna Huot

Ecoutez le reportage de Anna Huot à partir de 1’05 :

 

Retrouvez tous les articles Environnement