Jacqueline Laffont-Haïk, au service de la justice

Cette semaine, dans Secrets de dirigeants, Céline Kajoulis, nous propose une rencontre avec Jacqueline Laffont-Haïk, avocate pénaliste.

Jacqueline Laffont-Haïk est l’une des rares avocates pénalistes connues et reconnues. Elle est même considérée comme l’une des meilleures pénalistes de France. Elle a commencé par faire du pénal dur, celui des parloirs à la prison, des crimes, braquages, viols ou infanticides. Elle a défendu, et continue de le faire, des anonymes et aussi des puissants.

Des hommes d’affaires médiatiques comme Jean-Marie Messier, des hommes politiques, dont l’ancien Président de la République, Nicolas Sarkozy, et plus récemment les stars de la télé Patrick Poivre d’Arvor et Nicolas Hulot. Pendant plus de 30 ans, elle a travaillé aux côtés de son époux, Maître Pierre Haïk, décédé en février dernier des suites d’une longue maladie. Elle avait assuré seule la défense de Nicolas Sarkozy en novembre 2020.

Jacqueline Laffont-Haïk : « Aller voir quelqu’un au parloir, c’est toujours violent »

« On présente souvent les avocats comme ayant du pouvoir, mais en réalité le pouvoir est du côté des juges. Notre rôle est justement de défendre des personnes qui ont le droit d’être défendues, quels que soit les actes qui leurs sont reprochés ».

« Quand je suis entrée pour la première fois dans une prison, il y avait des miradors, des corbeaux noirs. J’ai trouvé que c’était une violence assez inouïe. Ce qui est fou, c’est que l’on ne s’y habitue jamais totalement. Aller voir quelqu’un au parloir, c’est toujours quelque chose de violent ».

Céline Kajoulis

 

 

Retrouvez Secrets de dirigeants