En Inde, un crime résolu grâce… à un perroquet !

istock

La presse parlait en avril dernier d’une énigme policière à la « Gaston Leroux » résolue en Inde. Ce n’est pas la première fois qu’un crime est ainsi élucidé.

C’est le magazine India Today, repris par Le Parisien-Aujourd’hui en France, qui raconte l’épilogue très surprenant d’une enquête dans une affaire de cambriolage et de meurtre macabres. Les faits remontent à 2014 lorsque le rédacteur en chef d’un journal local du nord de l’Inde rentre chez lui avec ses enfants,  après avoir assisté à un mariage.

Il découvre le corps sans vie de son épouse et de leur chien tués à coup de couteaux et constate la disparition d’argent et de bijoux. Des mois et des années d’enquête n’avaient rien donné, jusqu’à ce que le journaliste veuf s’étonne que son perroquet ait changé de comportement depuis le drame.

Le perroquet avait changé de comportement depuis le drame

L’oiseau a en effet perdu l’appétit et, surtout la parole, jusqu’à ce qu’il entende son maître égrener une liste de proches qu’il suspecte. Parmi eux, un des neveux du côté de sa femme, Ashu, le seul membre de la famille à ne pas avoir rendu visite au père en deuil.

En entendant ce nom, le perroquet se met à paniquer et répète plusieurs fois « Ashu, Ashu ». Intriguée, la police réitère l’expérience. Même résultat, l’oiseau s’agite et cite en boucle le nom du neveu. Les enquêteurs interpellent alors le jeune homme qui finit par avouer avoir cambriolé la maison et tué sa tante avec un complice.

Moralité, comme le dit ce proverbe indien cité par Le Parisien : « Au jour du jugement, la plume du savant pèse autant que l’épée du guerrier ». Et le journal rappelle qu’en 2005, aux Etats-Unis, un perroquet gris d’Afrique avait permis de démasquer la tueuse d’un homme de 45 ans son épouse, depuis condamnée à la perpétuité. L’animal avait répété en boucle ce qui semblait être les derniers mots de la victime, avec sa voix : « Don’t fucking shoot ! » (Ne tire pas putain !).

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique