Vladimir Poutine : Son immense fortune cachée révélée par une enquête journalistique

Kirill Kallinikov/POOL/TASS/Sipa/SIPA

Une enquête de l’OCCRP, un réseau international de journalistes, vient de révéler que de nombreuses entreprises, villas et yachts sont liés à Vladimir Poutine à travers un système opaque de sociétés fantoches. Dans ce montage frauduleux, la valeur des biens dissimulés par le maître du Kremlin s’élèverait à 4,5 milliards d’euros et ne représenterait qu’une infime partie de son immense fortune.

Pour cacher son argent, Poutine se repose sur un réseau de sociétés-écrans, toutes aux noms de ses proches

Pour la première fois, une équipe de journalistes a réussi à identifier une partie de la fortune cachée de Vladimir Poutine. Certains opposants, Alexeï Navalny en tête, avaient déjà accusé le maître du Kremlin de posséder des palais, des yachts et des voitures de luxe, sans pour autant réussir à le prouver. Or, celui qui déclare un salaire de 10 000 euros mensuels, et qui dit ne posséder qu’un modeste appartement de 77m2 détiendrait en réalité une fortune considérable. Nos confrères de l’OCCRP, un réseau international de journalistes d’investigation ont mis en lumière les liens entre 86 sociétés, structures pour la plupart gérées par des prête-noms et le Président de la Fédération Russe.

A lire aussi

 

Ilya Lozovsky, rédacteur en chef qui a mené cette enquête exceptionnelle nous explique les détails de cette investigation : « nous avons découvert 4,5 milliards d’euros de biens que l’on peut relier à Poutine. Des jets privés, des villas de luxe et du cash, tous aux mains de ses proches, d’oligarques, d’actionnaires de la Banque Rossia, surnommée la Banque de Poutine, et même d’employés de la Banque Rossia. Pourtant, le nom de Poutine n’apparaît jamais. Il n’y a que des preuves indirectes comme des agents fédéraux qui gardent des villas ou des amis de Poutine qui injectent de l’argent dans des sociétés fantoches. C’est un système qui bénéficie à tous ceux qui y participent et lui permet de s’assurer la fidélité de ces personnes. Je suis certain que cela ne représente qu’une infirme partie de sa fortune cachée ». Pour dissimuler son argent, le maître du Kremlin se repose sur un réseau de sociétés-écrans, toutes aux noms de ses proches.

 

« La véritable fortune de Poutine serait de 200 milliards d’euros »

Leur point commun est que ces entreprises utilisent toutes la même boîte mail. Cette adresse de messagerie est une fois de plus gérée par la Banque Rossia. Cette banque est détenue par des membres du cercle intime de Poutine. Selon Ilya Lozovsky, Poutine serait donc à la tête d’une véritable coopérative du crime qui vaut des milliards : « nous avons découvert un réseau de sociétés, toutes liées à la Banque Rossia. Il s’agit de sociétés-écrans mais il y aussi de véritables entreprises, comme des hôtels de luxe. Toutes sont aux mains de proches de Poutine. En tout, 4,5 milliards d’euros de biens sont détenus par ces 86 établissements. Il est difficile pour la police et les journalistes étrangers de les identifier, car ils sont tous hébergés en Russie. On est face à une coopérative du crime qui profite directement à Poutine et à ses proches. C’est un réseau criminel qui a étendu son emprise sur la Russie ».

A lire aussi

 

Cette enquête est vivement saluée mais elle ne révèle pas tout selon Sergueï Jirnov, ancien officier du KGB et spécialiste de la Russie de Poutine : « Le mode opératoire de Poutine est de ne jamais laisser de traces. On le voit avec cette enquête, il n’y a aucune trace. Dans ces 86 sociétés qui sont reliées entre-elles, son nom n’apparaît nulle part. On parle de 4,5 milliards d’euros d’avoir mais selon moi, Poutine pèserait 50 fois plus. Le fait d’être propriétaire d’aucun de ces biens est une méthode très utilisée par les grands fraudeurs. Poutine vient du KGB, il sait très bien que la police judiciaire va regarder dans son entourage direct. Les autorités vont épier les comptes de sa femme, de ses maîtresses et de ses filles. Donc pour vraiment dissimuler sa fortune, il doit la confier à des gens qui n’ont aucun lien direct avec lui ». 

Eric Kuoch 

Ecoutez le premier témoignage d’Ilya Lozovsky :

 

Ecoutez le deuxième témoignage d’Ilya Lozovsky :

 

Ecoutez l’intervention de Sergueï Jirnov : 

 

Retrouvez les Infos du jour