USA : Un médecin viré pour ne pas avoir promu la chloroquine vantée par Donald Trump ? – La chronique de Laurence Haïm

Un important scientifique aurait été limogé pour avoir refusé de promouvoir la chloroquine. Interrogé en point presse, Donald Trump a assuré ne pas le connaître et a détourné l’attention en annonçant des parades d’avions militaires dans le ciel des grandes villes américaines.

 

Son point presse décalé en urgence pour permettre à Donald Trump de préparer sa défense

Chaque soir, à 17h00, la Maison-Blanche nous présente le point presse du président et de son équipe qui lutte contre la pandémie. Une série que l’on pourrait surnommée House of virus et qui est souvent bien meilleure en réalité qu’en fiction. Donald Trump était donc attendu à l’heure fatidique pour se briefing quotidien.

 

à lire aussi

 

Mais à 17h01, le président à tweeter qu’il apparaîtrait à 17h45. Et pour cause, sa journaliste ennemie, Maggie Haberman, venait de publier son scoop du jour pour son journal, le New York Times. Le quotidien a retrouvé un médecin en charge de la recherche américain pour un vaccin contre le coronavirus, qui a été renvoyé parce qu’il refuse de promouvoir les traitements par la chloroquine défendu par Donald Trump.

 

 

 

Encore 2.000 morts du coronavirus enregistrés hier aux Etats-Unis

Le docteur Bright a engagé deux avocats à Washington. Pour eux, ce médecin a été éjecté par une administration qui refuse d’écouter les experts. A 18h35, le président Trump interrogé par une presse déchaînée affirmait ne même pas connaître le nom du docteur Bright. Et en maître absolu d’une communication spectacle en temps de crise, Donald Trump nous a alors présenté sa décision du moment.

 

à lire aussi

 

Des avions militaires feront des shows aériens au dessus des grandes villes américaines pour divertir un peu les Américains. C’est vrai qu’avec cette idée de spectacles d’avions, on oubliait la dure réalité de l’épidémie. Plus de 2.000 morts hier aux Etats-Unis, tués par le virus. Dans cette tragédie, la Maison-Blanche ne les a jamais mentionné en direct.

 

Laurence Haïm

 

Retrouvez l’actualité du Classique