Royaume-Uni : Fin de la TVA réduite sur les billets de spectacle, le milieu culturel s’indigne

Le 1er octobre, la TVA sur les billets de spectacle au Royaume-Uni, qui avait été abaissée à 5% depuis juillet 2020 en raison des difficultés économiques liées à la pandémie de Covid-19, va passer à 12,5%. Les producteurs et organisateurs de concerts et de spectacles vivants s’élèvent contre l’augmentation de cette taxe qui s’apparente, selon eux, à la suppression d’un soutien crucial de leur secteur d’activité toujours fragilisé.

En mars 2022, la TVA sur les billets retrouvera son taux de 20%

À peine nommée (le 15 septembre) Secrétaire d’État à la Culture, Nadine Dorries suscite déjà les virulentes critique des représentants du spectacle vivant au Royaume-Uni suite à son annonce, la semaine dernière, de la fin du taux réduit de TVA (5%) sur les billets qui avait été instauré en juillet 2020 puis prorogé en mars dernier en raison de l’incidence de la crise sanitaire sur le secteur.

A lire aussi

 

Le 1er octobre, cette taxe va en effet passer à 12,5% avant une nouvelle augmentation à 20% en mars 2022. Pour les producteurs et organisateurs de spectacles et de concerts cet ajustement est un coup dur car ce taux réduit sur les billets s’est avéré bien plus efficace que d’autres aides publiques alors que certaines institutions commencent tout juste à sortir la tête de l’eau et que le rapport de la commission du numérique, de la culture, des médias et du sport sur l’impact de Covid-19 préconisait, en 2020, le maintien de la  TVA à 5% pendant trois ans afin de soutenir l’industrie jusqu’à son rétablissement complet.

Une extension du taux réduit de 5 % encouragerait la reprise des tournées au Royaume-Uni

Sur le site spécialisé The Stage, Julian Bird, directeur général de la Society of London Theatre et du UK Theatre, rappelle que le secteur n’est « pas encore sorti d’affaire et que la reprise complète est encore loin, ce qui signifie que les producteurs et les théâtres ont besoin des avantages financiers d’une TVA réduite alors qu’ils entrent dans une délicate saison automne/hiver ». Greg Palmey, directeur général de l’organisation LIVE avertit « Le secteur de la musique en public soutient des centaines de milliers d’emplois et rapporte des milliards de livres à l’économie britannique. Il faudra des années avant que nous puissions rebondir complètement ».

A lire aussi

 

Pour David Brownlee, dirigeant de Purple Seven, une société spécialisée dans l’analyse des données du secteur de la culture, « Une prolongation du taux réduit de TVA sur les billets permettrait également de relancer les tournées aux Royaume-Uni. Une extension du niveau réduit de 5 % serait un véritable catalyseur pour encourager les producteurs et les salles de concert à mettre plus de spectacles sur la route ». Pour rappel, en France la TVA applicable aux recettes de billetterie du spectacle vivant est soumise, en règle générale, à un taux réduit à 5,5 %, (et même 2,1% pour les 140 premières séances).

Philippe Gault

 

Retrouvez l’actualité du Classique