Retraite : Une réforme « ambitieuse » dont les principes fondamentaux ne sont pas négociables

Gilles Le Gendre, président du groupe LREM à l’Assemblée nationale, était l’invité de Guillaume Durand ce jeudi 17 octobre 2018, à 8h15. Le gouvernement serait-il en train de battre en retraite sur sa réforme? Pour le député LREM, temporiser n’est pas rétropédaler. Il a rappelé que le passage au régime unique était une réforme ambitieuse qui exigeait du temps et de la méthode.

 

Réforme des retraites : les principes de la réforme sont non négociables

« La réforme est tellement ambitieuse que nous ne pouvons pas imaginer qu’elle soit faite du jour au lendemain » a déclaré ce matin Gille Le GendreSelon les Echos, l’exécutif envisagerait de revoir sa copie et de remettre à plus tard la réforme des retraites par crainte de mobilisations sociales massives.  Gilles Le Gendre a cependant expliqué qu’il ne s’agissait aucunement d’un rétropédalage mais d’une temporalisation : « C‘est précisément parce que nous voulons réussir cette réforme que nous mettrons probablement en place des transitions et des périodes de mise en oeuvre éventuellement différenciées selon les différents régimes qui doivent converger, c’est ça l’esprit de la réforme ». Pour le député de Paris LREM, le fait de rediscuter avec les partenaires sociaux et les syndicats des conditions d’entrée est la preuve qu’il ne s’agit pas « d’une fausse négociation. » Nous ne sommes pas arrivés avec quelque chose de verrouillé » . Il a cependant rappelé que le système universel par répartition par points et pilotés qui sont les « principes » de cette réforme n’étaient pas l’objet de la négociation. « Tout le reste est négociable : les durées et le temps qu’il faudra pour que chaque régime rejoigne le régime universel et les mesures d’accompagnement pour qu’aucun régime ne soit perdant » a-t-il assuré.  Le président du groupe LREM à l’Assemblée nationale a affiché sa volonté d’inscrire la réforme dans les textes de loi :  « C’est parce que nous voulons réussir cette réforme que nous mettons en place une méthode qui nous permettra de la réussir. Une fois qu’elle sera votée, y compris en intégrant les longues transitions que certains régimes requièrent pour rejoindre le régime unique, personne ne pourra douter de sa mise en oeuvre. Et c’est ça que nous visons. » 

 

A lire aussi

 

 

Le voile : « un sujet inflammable » pour Gilles Le Gendre

« La confusion de l’islam et de l’islamisme est mortifère » a déclaré Gilles Le Gendre. Il appelle à ne pas confondre : « immigration, communautarisme, terrorisme et radicalisation » et estime que la priorité est la lutte contre le communautarisme.  En pleine polémique autour de la question du voile, le président du groupe LREM à l’Assemblée nationale a reconnu que le sujet était « inflammable » et qu’il divisait y compris au sein de sa majorité. « Nous devons lutter contre toute forme de communautarismes et de radicalisation » a jugé le député. Il a expliqué qu’il ne fallait pas réduire la lutte contre le communautarisme à la question du voile « qui est dans certains cas l’expression sincère d’une conviction religieuse et dans d’autres cas probablement l’expression d’une domination sur celles qui le portent ». 

 

A lire aussi

 

Arthur Barbaresi 

 

Plus d’articles de l’invité politique de Guillaume Durand