Résultats des Européennes : Michel Grossiord vous dit tout dans sa Revue de Presse

Chaque matin, Michel Grossiord décrypte l’actualité et vous partage sa Revue de Presse

La revue de presse… Les résultats des Européennes sur le mode cannois…

La palme d’or est attribuée à… « Prenez le pouvoir » de Marine Le Pen.
Prix spécial du jury : « Renaissance » d’Emmanuel Macron…
Dessin et interprétation des résultats par Kak à la Une de L’Opinion.
Marine Le Pen : sa liste distance celle d’Emmanuel Macron, mais de peu…
C’est ce que retiennent Les Echos : « Macron rate de peu son pari »… Et Les Echos de glisser au passage que le vote pour le Rassemblement national (héritier d’un nationalisme noir, rentier de la désespérance) est indigne de notre pays, la France moteur de cette union d’Etats libres qui demeure l’une des plus belles constructions de l’humanité…
Libération s’amuse comme souvent dans ses titres au jeu des rimes : le Rassemblement national rafle la mise, la République en marche remporte la mouise… avec « un échec pénible »… Libération juge qu’Emmanuel Macron est le premier perdant de la soirée…
Mais ce n’est pas l’avis général…

On lit même que « le vainqueur des élections européennes n’est pas celle qu’on croit »…

Celle qu’on croit vainqueur (et le proclame), c’est Marine Le Pen.
Or, pour L’Opinion, même s’il a perdu son duel, c’est le Chef de l’Etat, à bien y regarder, qui sort vainqueur des élections avec une liste qui a plutôt correctement résisté à l’usure du pouvoir, au désenchantement qui s’est installé autour du macronisme et surtout à la déferlante des Gilets jaunes qui avaient failli mettre à bas le pouvoir…
La Provence résume : Le Pen s’impose, Macron respire.
Avis partagé par Ouest-France pour qui le parti présidentiel fait mieux que résister : le score confirme le séisme de la présidentielle… Le Figaro renchérit : malgré son impopularité, Emmanuel Macron apporte la preuve de la solidité et de la cohérence politique de son socle électoral…
Alors la mouise ? Certes il y a un revers (le retard -moins d’un point- sur le Rassemblement national qui remporte une victoire symbolique) mais au final : Emmanuel Macron poursuit la recomposition politique qu’il a prophétisée et voulue, organisée…

Son duel avec Marine Le Pen s’installe !

C’est la manchette du Figaro… Et c’est Emmanuel Macron qui installe le duel avec Le Pen, souligne Le Figaro… Une stratégie ravageuse, dénonce L’Humanité qui déplore évidemment la conséquence : gauche et droite, tout le spectre politique est sinistré…
Sur ce point, pas de contradictions dans la presse…
Chez les Républicains, c’est la débandade, titre L’Opinion alors que la droite se voyait de retour, c’était la remontada annoncé avec François -Xavier Bellamy…
Score catastrophique.
L’autre enterrement, comme dit La Provence, la gauche : Mélenchon le roi est nu ou presque, déconfit, rattrapé par le PS… C’est à Yannick Jadot qu’il convient désormais d’essayer de fédérer la gauche en miettes « avec sa pelle à poussière » Mais la gauche sera verte ou pas !

C’est la surprise du scrutin : la surprise Jadot…

Ce succès des écologistes est observé dans plusieurs pays européens… En Allemagne, 20% des voix… La Frankfurter Allgemeine Zeitung parle de « triomphe »… 15% des voix pour les écologistes irlandais : l’Irish Times parle de « vague verte ». Percée significative aussi en Finlande.
C’est la force montante de ces élections avec les populistes…
La presse européenne note que le nouveau rapport de force devrait bouleverser le fonctionnement du Parlement européen. Les populistes (dont la poussée reste contenue) ont désormais assez de poids pour ralentir, voire gripper la mécanique législative. Les Verts, se sachant indispensables à la constitution d’une majorité, devraient être moins enclins aux concessions…
Libération s’emballe pour cette « croissance verte »… que n’avaient pas prévu des sondages « à la ramasse »

Puisqu’on parle des Verts, un mot sur le bien être animal ?

Surprise cette pleine page du Figaro : Mon toutou est connecté…
A priori, ça ne relève pas du mauvais traitement, mais ca change quand même le rapport à l’animal (chien et chat). Plus de contact humain avec la gamelle à reconnaissance faciale. Le Figaro d’expliquer : Minou se fait voler ses croquettes ? Adoptez le bol piloté par intelligence artificielle qui analyse les caractéristiques physiques du matou…
Il y a aussi le visiophone wi-fi… une caméra pour maintenir le contact avec son animal… Je lis encore : « Toutou s’ennuie quand il reste seul ? » La caméra, son micro, son haut-parleur permettent de « lui susurrer des mots doux, et même de l’attirer en lui proposant une croquette »…
Un vétérinaire avertit que seul le contact physique compte, ces objets connectés contribuent à couper davantage le lien…
Autre grand titre à la Une : « Je vis la vie dont je rêvais »…
Qui parle ? Un Espagnol interrogé sur son « fighting spirit »…
Non, ce n’est pas Manuel Valls, Espagnol de cœur qui venu pour gagner a subi un revers aux élections municipales à Barcelone, mais… à la Une de L’Equipe… c’est Rafaël Nadal.

 

Michel Grossiord

 

Plus de Revue de Presse de Michel Grossiord