Réchauffement climatique : « ça finira par se refroidir », selon Donald Trump

L’Ouest américain est en proie à des incendies d’une ampleur inédite. Donald Trump s’est rendu en Californie hier après-midi pour faire le point sur la situation, tout en déclenchant une nouvelle polémique.

 

Donald Trump pointe du doigt la gestion forestière américaine

Donald Trump s’entretenait devant les caméras avec un responsable local de l’agence de protection des ressources naturelles qui s’alarme du réchauffement climatique. Celui-ci lui dit : « nous devons travailler ensemble pour reconnaître le changement climatique et ce que cela veut dire pour nos forêts. La science va devenir la clé, car si on ignore la science, on ne va pas réussir ensemble à protéger les Californiens ». Réponse du président : « ça va finir par se refroidir… », avant d’ajouter « je ne pense pas que la science sache réellement ». Donald Trump occulte une nouvelle fois donc l’impact du changement climatique sur ces gigantesques incendies. Là où Donald Trump n’a pas tort -pas complètement tort-, c’est qu’il pointe du doigt la gestion forestière, il n’y a pas consensus sur ce sujet.

 

A lire aussi

 

Forêts : La politique « zéro incendie » des Etats-Unis change la végétation et augmente le risque de méga-feux

Mais depuis des décennies, les Etats-Unis se sont lancés dans une politique zéro incendies, luttant contre tous les feux même les plus petits. Or pour Julien Ruffault, chercheur à l’INRAE… Spécialiste des régimes de feux, « cette culture du zéro feu a complètement supprimé les incendies d’écosystème, ce qui a créé une accumulation de biomasse, un changement de structure de la végétation qui la rend plus propice à développer des incendies de plus forte intensité ». Fin des feux ou des brûlages, des feux traditionnels ou des laissez brûler, techniques traditionnelles, Amérindiennes ou aborigènes dans le bush australien. Joëlle Zask, philosophe s’est intéressée aux méga-feux et a publié Quand la forêt brûle, Penser la nouvelle catastrophe écologique aux éditions Premier Parallèle. Elle expliquequ’on est entré dans le Pyrocène, l’ère des méga feux, incontrôlables. Les incendies dans l’Ouest américain ont déjà tué 35 personnes et ravagé 2 millions d’hectares, alors même que la saison des feux ne se termine qu’au mois de novembre.

 

Ecoutez 3 minutes pour la planète de Baptiste Gaborit

 

Retrouvez l’actualité du Classique